Système de sécurité incendie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Système de sécurité incendie[modifier | modifier le code]

Dans un établissement recevant du Public ou dans les immeubles de grande hauteur, le système de sécurité incendie est un des moyens de secours qui peut être imposé soit par le règlement de sécurité, soit par la commission de sécurité.

Un système de sécurité incendie est un équipement qui permet de mettre en sécurité l'établissement dès l'apparition d'un signe de feu.

Ayant pour but premier d'assurer la sécurité des personnes, puis de faciliter l’intervention des pompiers et enfin de limiter la propagation du feu, l'appareil détecte, et provoque plusieurs actions de sécurité.

Ces actions sont classées en quatre familles de fonction que l'on note : Compartimentage, Désenfumage, Arrêt Technique, Évacuation.

Ce système présente 3 qualités incontournables : Fiabilité, Crédibilité, Rapidité. Pour ces raisons, il fait l'objet de tests quotidiens, et de vérifications annuelles par des organismes certifiés.

Il s'agit d'un système autonome, et il se compose de deux sous-systèmes : le système de détection et le système de mise en sécurité

Il se décline en 5 catégories par ordre de sévérité. (A, B, C, D, E), la catégorie "A" étant la plus sévère.

Par exemple, on trouve un système de sécurité incendie de la catégorie A dans tous les établissements disposant de locaux à sommeil.

Système de détection incendie[modifier | modifier le code]

Le système de détection incendie a pour fonction de détecter les signes du feu, de façon automatique ou manuelle.

Il se compose de :

  • détecteurs automatiques d’incendie : boîtiers de forme ronde, situés au plafond, sensibles aux effets induits par le feu (fumée, chaleur, rayonnement).
  • déclencheurs manuels : boîtiers de forme carrée de couleur rouge, situés en général dans les circulations, près des sorties, actionnés par une personne témoin d'un feu.
  • tableau de signalisation : situé, en général, au niveau du PC sécurité. Il permet à l'utilisateur de situer le sinistre dans le bâtiment grâce à un adressage des détecteurs de fumée auquel est lié un texte indiquant son emplacement. (Par exemple:" DI R+1 Aile SUD local ménage"
  • indicateurs d'action : appareils optionnels et de forme variable, dotés d'une diode rouge. Ils sont situés à l'extérieur et au dessus des portes des locaux. La diode est activée en cas de détection dans le local correspondant.


Système de mise en sécurité incendie[modifier | modifier le code]

Ensemble des équipements nécessaires à la mise en sécurité du bâtiment en cas d'incendie à travers quatre fonctions principales :

  • La fonction compartimentage,
  • La fonction désenfumage,
  • La fonction arrêt technique,
  • La fonction évacuation.

La fonction compartimentage a pour but de limiter la propagation du feu en fermant les portes-coupe-feu et les clapets-coupe-feu des conduits.

La fonction désenfumage a pour but d'évacuer les fumées toxiques, chaudes, brûlantes, opaques.

La fonction technique a pour but de limiter la propagation du feu en arrêtant certaines installations comme la centrale de climatisation, et / ou d'empêcher les ascenseurs de s'arrêter au niveau sinistré.

La fonction évacuation a pour but d'assurer la sécurité des personnes en déverrouillant les issues de secours, et en déclenchant l'alarme générale d'évacuation.

Utilisateur[modifier | modifier le code]

L'utilisateur de cet appareil, pour des raisons de sécurité du Public et des travailleurs dans le bâtiment, doit répondre à 3 critères :

- Il est formé à l'utilisation de l'appareil.

- Il est informé des risques liés à la mauvaise utilisation de l'appareil, et des mesures de prévention nécessaires.

- Il est autorisé par le chef d'établissement pour l'utilisation de l'appareil.

Il appartient au chef d'établissement de s'assurer que ces critères soit bien respectés.

Les utilisateurs ont des niveaux d'accès.

  • Niveau 1 : permet de provoquer l'évacuation.
  • Niveau 2 : permet d'empêcher l'évacuation (l'utilisateur est formé et informé des risques).
  • Niveau 3 : Techniciens habilités à la maintenance.
  • Niveau 4 : Techniciens habilités par le constructeur.

Normes[modifier | modifier le code]

Norme Européenne[modifier | modifier le code]

EN 54 : Système de détection et d'alarme

Norme Française[modifier | modifier le code]

NF S 61-930 : système concourant à la sécurité contre les risques d’incendie

NF S 61-931 : SSI – dispositions générales

NF S 61-932 : SSI – règles d’installation

NF S 61-933 : SSI – règles d’exploitation et de maintenance

NF S 61-934 : SSI – centralisateur de mise en sécurité incendie (C.M.S.I.)

NF S 61-935 : SSI – unité de signalisation (U.S.)

NF S 61-936 : SSI – équipements d’alarme (E.A.)

NF S 61-937 : SSI – dispositifs actionnés de sécurité (D.A.S.)

NF S 61-938 : SSI – dispositifs de commande manuelle (D.C.M.) – dispositifs de commandes manuelles

                             regroupées (D.C.M.R.) – dispositifs de commande avec signalisation (D.C.S.) –

                             dispositifs adaptateurs de commande (D.A.C.)

NF S 61-939 : SSI – alimentations pneumatiques de sécurité (A.P.S.)

NF S 61-940 : SSI – alimentations électriques de sécurité (A.E.S.)

FD S 61-949 : SSI – commentaires et interprétations des normes NF S 61-931 à NF S 61-940

Les schémas-blocs des 5 catégories de SSI (annexe A – normative – de  la NF S 61-931) et guide d’orientation dans le choix du SSI (annexe B – informative- de la NF S 61-931)

Technique[modifier | modifier le code]

Centralisateur de mise en sécurité incendie[modifier | modifier le code]

Le centralisateur de mise en sécurité incendie (CMSI) permet d’analyser et de gérer la mise en sécurité incendie grâce à l'envoi d'ordres automatiques ou manuels électriques aux dispositifs actionnés de sécurité (DAS). Il est composé de quatre parties :

  • l'unité de gestion des alarmes (UGA),
  • l'unité de gestion centralisée des issues de secours (UGCIS ou UGIS),
  • l'unité de signalisation (US),
  • l'unité de commande manuelle centralisée (UCMC).

Dispositif de Commande de Terminaux[modifier | modifier le code]

Le Dispositif de Commande de Terminaux est constitué de :

  • Diffuseurs Sonores Autonomes (avec batterie) ou Non Autonome NF S 61-936, NF S 32-001 et NF EN 54-3,
  • Blocs Autonomes d'Alarme Sonore (BAAS) NF C 48-150 et NF S 32-001,
  • Diffuseurs d'Alarme Générale Sélective (AGS) NF S 61-936,

Dispositif Actionné de Sécurité[modifier | modifier le code]

Les différents Dispositifs Actionnés de Sécurité, commandés par le CMSI sont :

  • Les clapets coupe-feu (CCF) , portes coupe-feu (PCF), le rideau irrigué.

Ils remplissent la fonction compartimentage. Leur but est d'éviter ou de limiter la propagation d'un incendie.

  • Le trio coffret de relayage + volets de désenfumage/ouvrant de façade + moteur de désenfumage. Ils remplissent la fonction de désenfumage. A noter que les ouvrants de désenfumage (OD) ne sont pas des DAS car ils ne sont ni reliés, ni commandés par les CMSI. Ils ne sont ouverts que manuellement et localement, exclusivement sur ordre des Sapeurs-Pompiers.

Dispositif Adaptateur de Commande[modifier | modifier le code]

Le dispositif adaptateur de commande ou DAC sert à exploiter un DAS.

Ex: les électro-aimants (communément appelés ventouses) qui servent à garder une Porte Coupe-Feu automatique ouverte sont des DAC.

Alimentation Électrique de Sécurité[modifier | modifier le code]

L'alimentation électrique de sécurité a pour but d'assurer le fonctionnement du SSI en cas de coupure de courante électrique. Un AES est connecté au SDI et a une autonomie minimale de 12 heures en veille + 5 minutes sous alarme ; une AES est également connectée au CMSI et a une autonomie minimale de 12 heures en veille + 1 heure sous alarme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]