Subvocalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La subvocalisation est le phénomène consistant à prononcer mentalement les mots lus lors d'une lecture silencieuse.

Lecture rapide[modifier | modifier le code]

Effet de la subvocalisation sur la mémoire d'après Slowiaczek et Clifton, 1980

D'après François Richaudeau[1], la subvocalisation est inutile et ralentit beaucoup la lecture sans améliorer la compréhension. En effet, d'après lui, le cerveau n'a pas besoin d'« entendre » le mot pour en comprendre le sens.

Cependant, aucune expérience n'a pu prouver que supprimer la subvocalisation avait le moindre effet sur la vitesse de lecture : supprimer celle-ci n'a donc pas d'effet observable[2].

Dans certaines expériences, le fait de subvocaliser permet d'améliorer la compréhension du texte lu[3].

La subvocalisation a aussi un effet facilitateur sur la mémorisation[4]. De nombreuses expériences portant sur la boucle phonologique et notamment sur la suppression articulatoire, l'ont montré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in Méthode de lecture rapide.
  2. Carver, R.P-Prof (1990) Reading Rate: A Comprehensive Review of Research and Theory (1990)
  3. Rayner, Keith and Pollatsek, Alexander (1994) The Psychology of Reading
  4. Slowiaczek et Clifton, 1980

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Richaudeau, Méthode de lecture rapide, Retz, coll. « Au cœur de la formation », (réimpr. 1990, 2004)