Signe de Köplik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le signe de Köplick est pathognomonique de la rougeole

Le signe de Köplik est un signe pathognomonique, qui consiste en la présence de petites taches blanchâtres et bleuâtres, légèrement surélevées, de 2 à 3 mm de diamètre, sur fond érythémateux.

Ces taches se retrouvent généralement en regard de la première molaire sur la muqueuse buccale et surviennent quelques jours avant l'éruption de la rougeole[1].

Ce signe a été décrit pour la première fois par Henry Koplik (1858-1927).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-F. Vigneau, T.A. Szwebel, G. Der Sahakian, Y. Yordanov, J.-L. Pourriat, « Le signe de Köplik », Annales françaises de médecine d'urgence, vol. 1, no 6,‎ , p. 423 (lire en ligne).