Si c'était à refaire (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Si c'était à refaire.
Si c'était à refaire
Auteur Marc Levy
Pays Drapeau de la France France
Genre roman
Éditeur Robert Laffont
Versilio
Date de parution
Nombre de pages 421
ISBN 978-2221116807
Chronologie

Si c'était à refaire est le treizième roman de l'écrivain français Marc Levy. Il est paru le aux éditions Robert Laffont pour sa version physique et aux éditions Versilio pour sa version numérique[1].

Il sera sans doute suivi d'une suite[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Premier quart du roman et introduction de l'intrigue[modifier | modifier le code]

Andrew Stilman, 39 ans, est grand reporter au New York Times. Il vient de se marier avec une amie d'enfance.

Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l'Hudson River quand il est soudainement agressé : quelqu'un vient de lui plonger un poignard, par l'arrière, entre les côtes. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s'effondre dans une mare de sang.

Andrew reprend connaissance le 7 mai 2012, soit deux mois plus tôt. À compter de ce moment-là, il a 62 jours pour découvrir son assassin.

Enquête d'Andrew sur le motif de son assassinat et les moyens de l'éviter[modifier | modifier le code]

Andrew est aidé dans son enquête par son meilleur ami, Simon, vendeur de voitures, et par un policier qu'il a embauché.

S'agit-il de son collègue de bureau Olson, qui est jaloux de sa réussite ? Olson se drogue-t-il ? Pourquoi a-t-il acheté des instruments (rares) de chasse de gibier ? Quel est son secret ?

Son meurtre est-il en lien avec le voyage qu'il a fait avant sa mort, et qu'il doit refaire, en Argentine, sur les traces d'Ortiz, un ancien militaire de la junte militaire des années 1970, qui a contribué à massacrer des centaines d'innocents et volé des bébés ?

Ou alors avec son épouse récente, à qui il venait d'annoncer qu'il venait de rencontrer dans un bar une autre femme dont il était tombé soudainement amoureux fou ?

Ou encore avec M. Capetta, qui a tenté de le blesser grièvement en raison d'une enquête qu'il avait faite concernant le vol d'enfants en Chine par la mafia chinoise et leur revente en Amérique à des orphelinats ?

Dans la résolution de son enquête, Andrew est aidé du commissaire Pilguez, personnage apparaissant dans Et si c'était vrai..., le premier roman de Marc Levy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]