Service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sandre.

Le Service d’administration nationale des données et référentiels sur l’eau, plus communément appelé le Sandre, est un service français qui élabore le langage commun des données sur l’eau au sein du Système d'information sur l'eau (EauFrance), dont le pilotage fonctionnel est assuré par l’Onema. Son secrétariat est confié à l'Office international de l'eau (OIEau).

Ses missions[modifier | modifier le code]

Le Sandre est chargé au sein du Système d'information sur l'eau de décrire les données sur l’eau et de définir les scénarios techniques permettant l’échange des données entre les producteurs, les utilisateurs et les banques de données. Ces données reposent sur des données de référence (liste de codes) administrées par le Sandre.

Ses services[modifier | modifier le code]

Le Sandre met à disposition des documents de spécifications libres d'utilisation pour l’échange des données sur l’eau.

Il assure un service d’appui à leur mise en place. Il administre des données de référence (liste de codes - ex : taxons, paramètres…).

Les documents de spécification Sandre sont des spécifications libres d’utilisation pour la définition, l’échange et la diffusion des données sur l’eau.
Ces documents aident notamment à la conception de bases de données, de fichiers d’échange, de services web, etc. L’appui technique Sandre est un service d’aide à l’utilisation des spécifications du Sandre. Le Sandre propose notamment des conformités. Les conformités sont des procédures de tests appliquées à un système (logiciel, bases de données, etc) pour vérifier sa conformité aux spécifications du Sandre. Les données de référence Sandre sont des informations élémentaires alphanumériques libres d'utilisation (ex : liste de codes de molécules chimiques[1] ou géographiques[2] nécessaires au fonctionnement d’un système (logiciel, bases de données, etc).

Le Sandre pourra contribuer à alimenter des bases de données européennes ou internationales, permettant notamment de rechercher des solutions non violentes à des conflits liés à l'eau, dont par exemple la base de données du Potential Conflict to Cooperation Potential (PCCP) (Du Conflit Potentiel au Potentiel de Coopération - programme de l'Unesco sur les conflits liés à l'eau et la coopération[3]) qui rassemble des experts, des organisations, des programmes universitaires et d'autres cours de formation, pour jouer un rôle de centre d'information liée aux eaux transfrontalières.

Un outil unique, en ligne, fusionne l'atlas cartographique et le catalogue de métadonnées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références