Salemata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salemata
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Kédougou
Département Salemata
Maire
Mandat
Kalidou Bâ
2009-2014
Démographie
Population 1 100 hab.
Géographie
Coordonnées 12° 38′ N 12° 49′ O / 12.633, -12.81712° 38′ Nord 12° 49′ Ouest / 12.633, -12.817
Altitude 171 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Salemata

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Salemata

Salemata (ou Salémata) est une localité et une commune du sud-est du Sénégal, située à proximité du Parc national du Niokolo-Koba et des chutes de Dindefello. Le département est limité au nord et à l'ouest par le parc national de Nioko koba,à l'est par le département de Kedougou et au Sud par la République de Guinée Conakry

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Depuis 2008[1], Salemata est le chef-lieu du département de Salemata, nouvellement créé dans la région de Kédougou.

En parallèle, la localité a été érigée en commune[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

À vol d'oiseau, les localités les plus proches[3] sont Gaegui, Edinn Banfarato, Kekreti, Dar Salam, Mbass, Nangare Peul et Guemou.

Population[modifier | modifier le code]

Selon une source officielle[4], Salemata compte 1 100 personnes et 119 ménages.

Le village se trouve en plein pays peul, ethnie majoritaire de la commune de Salémata.

Économie[modifier | modifier le code]

Comme partout au Sénégal, l'agriculture est l'activité économique dominante. elle est pratiquée en parallèle avec l'élevage de bovins. Les femmes de la localité se sont organisées en GIE dans la culture maraîchère mais aussi dans la production du beurre de karité. Toutefois ces activités sont freinées par le manque d'eau.

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Le Département de Salémata regorge d'importante ressources humaines de valeurs inestimables. Dans le cadre du développement durable, la localité a besoin d'infrastructures pour poursuivre son émergence. Ceci étant, tout partenaire se souciant du développement serait le bienvenue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décret no 2008-747 du 10 juillet 2008 portant création de départements et d'arrondissements, Journal officiel de la République du Sénégal, no 6446 du 31 décembre 2008
  2. (fr) Décret no 2008-748 du 10 juillet 2008 portant création de communes dans les régions de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kédougou, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sédhiou, Tambacounda, Thiès et Ziguinchor, Journal officiel de la République du Sénégal, no 6446 du 31 décembre 2008
  3. (en) Maps, weather and airports for Salemata [1]
  4. (fr) PEPAM (Programme d'eau potable et d'assainissement du Millénaire [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. T. de Lestrange et B. Passot-Guevara, « De la grossesse au sevrage, chez les Bassari, les Peul et les Boin de Salemata (Sénégal Oriental) », Journal des Africanistes, 1981, tome 51, p. 23-41
  • M. T. de Lestrange, « L'alimentation des Boïn et des Peul de l'arrondissement de Salemata » in Documents sur l'alimentation des Bassari, Boïn et Peul du Département de Kédougou, Sénégal oriental », Documents du Centre de Recherches Anthropologiques du Musée de l'Homme, 1984, no 7, p. 121-163