Rue des Ramenas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue des Ramenas
Image illustrative de l’article Rue des Ramenas
Situation
Coordonnées 48° 52′ 26″ nord, 2° 27′ 01″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Montreuil (Seine-Saint-Denis)
Quartier(s) La Boissière
Début Rue de Romainville
Fin Rue Saint-Denis
Morphologie
Type Rue
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Rue des Ramenas
Géolocalisation sur la carte : Montreuil
(Voir situation sur carte : Montreuil)
Rue des Ramenas

La rue des Ramenas est une voie de communication de Montreuil en Seine-Saint-Denis.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Plaque Rue des Ramenas.

La rue des Ramenas rencontre, sur son parcours, la rue Traversière et la rue Irénée-Lecocq, créée en 1970[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle tient son nom d'un lieudit, les Ramenas, mentionné dès 1628, à l'époque planté de vignes[2]. Ce nom est toujours usité[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Rue des Ramenas, Montreuil.

Cette rue est connue pour être le fief historique des frères Hornec, depuis qu'en 1950, Lucien Hornec, ferrailleur de son état, et son épouse Marinette y font l'acquisition d'un pavillon[4]. Progressivement, ce domaine s'étend jusqu'à comprendre six maisons et quatre caravanes[5], allant jusqu'à la rue du Colonel-Fabien, afin d'entraver les surveillances policières[6].

Le 9 novembre 2006, une intervention du RAID mobilisant quatre-vingt personnes et un hélicoptère, permit de procéder à l'arrestation de Mario et Jean-Claude, soupçonnés de trafic de cocaïne[7]. La cible principale en était la maison centrale, où se trouve un pigeonnier entretenu par Jean-Claude, passionné de colombophilie[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]