Respiration aérobie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le mode de respiration utilisant l'oxygène comme comburant est dit aérobie.

Lors de la glycolyse, le cycle de Krebs, la bêta-oxydation et les autres processus de dégradation des biomolécules, il y a production de coenzymes réduits (notamment NADH).

Les électrons de ces coenzymes passent sur une chaîne de transporteurs. Dans le cas d'une respiration aérobie, l'accepteur final est l'oxygène.

La phosphorylation oxydative[modifier | modifier le code]

Pour simplifier (en détail dans l'article consacré à la chaîne respiratoire) :

Phosphorylation.png

La voie oxydative directe[modifier | modifier le code]

Cette voie est beaucoup plus courte en transporteur d'électrons, il y a production d'eau oxygénée.

Voie oxydative directe.png

Cette voie est peu énergétique. Aussi, une bactérie possédant une telle voie sans posséder de catalase est anaérobie stricte car l'oxygène induirait la production d'eau oxygénée toxique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]