Reichsarchiv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Reichsarchiv
Le Brauhausberg à Potsdam, siège du Reichsarchiv jusqu'à sa destruction en 1945.
Le Brauhausberg à Potsdam, siège du Reichsarchiv jusqu'à sa destruction en 1945.
Informations générales
Type Archives nationales
Création 1919
Dissolution 1945
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ville Potsdam
Coordonnées 52° 23′ 07″ nord, 13° 03′ 31″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Reichsarchiv

Le Reichsarchiv (« archives d'État », mais au neutre singulier en allemand) est l'institution allemande chargé des archives de l'État allemand (Reich), de 1919 à 1945.

Fondation par la République[modifier | modifier le code]

Les archivistes du Reichsarchiv en 1924.
Article connexe : République de Weimar.

Fondé en juillet 1919 et installé à Potsdam (au Brauhausberg), le service est principalement composé d'anciens officiers d'état-major (les Generalstabler) mis en disponibilité à cause des limitations imposées par le traité de Versailles. Institution civile, les archives dépendent du ministère du Reich à l'Intérieur (Reichsministerium des Innern) ; elles sont dirigées par un président, poste confié successivement à :

Une institution semblable existe en Bavière à partir de 1921, les Bayerisches Hauptstaatsarchiv (qui existent toujours), et pour la Prusse, les preußischen Staatsarchive.

Rédiger l'histoire officielle[modifier | modifier le code]

Comme le premier président des archives est l'ancien chef de la section historique du Grand État-Major général (Kriegsgeschichtlichen Abteilung), que son personnel est essentiellement composé d'anciens officiers (tel que Wolfgang Foerster par exemple) et que son principal fonds d'archives a été hérité de l'Armée impériale, la principale mission du Reichsarchiv a été de rédiger une histoire officielle allemande de la Première Guerre mondiale.

Cet ouvrage monumental, qui a pour titre Der Weltkrieg 1914 bis 1918[1], est progressivement édité de 1925 à 1944[2], en 14 volumes[3] et reste inachevé.

Bombardement et renaissance[modifier | modifier le code]

La majeure partie des archives sont détruites le 14 avril 1945, lors du bombardement de la ville de Potsdam (de) par l'aviation britannique. Le Reichsarchiv disparait officiellement quelques semaines plus tard lors de la dissolution de l'État allemand.

En 1952, le service des archives est refondé par la RFA à Coblence sous le nom d'archives fédérales (Bundesarchiv : BArch), avec une annexe spécialisée dans le domaine militaire à Fribourg-en-Brisgau, les Bundesarchiv-Militärarchiv, tandis que la RDA maintien à Potsdam ses Militärarchiv de 1958 à 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Reichsarchiv, Der Weltkrieg 1914 bis 1918 : Die militärischen Operationen zu Lände, Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn, 1925-1944, 14 volumes (notice BnF no FRBNF33651056, LCCN 25009688).
  2. « Fiche de la traduction anglaise », sur http://catalogue.bnf.fr/.
  3. (de) « Der Weltkrieg 1914 bis 1918, Bibliographic data », sur http://digi.landesbibliothek.at/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Karl Demeter, Das Reichsarchiv : Tatsachen und Personen, Francfort-sur-le-Main, Bernard & Graefe Verlag für Wehrwesen, .
  • (de) Wolfgang Leesch, Die deutschen Archivare 1500-1945, Munich, Saur Verlag, , 695 p..
  • (de) Markus Pöhlmann, Kriegsgeschichte und Geschichtspolitik, Der Erste Weltkrieg : Die amtliche deutsche Militärgeschichtsschreibung 1914-1956, Paderborn, .

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]