Friedrich von Rabenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rabenau.

Friedrich von Rabenau
Friedrich von Rabenau

Naissance
Berlin
Décès (à 60 ans)
Camp de concentration de Flossenbürg
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of the German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903-1918).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Artillerie
Années de service 1903-1942
Commandement 73. Infanterie-Division
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer

Friedrich von Rabenau ( à Berlin au Camp de concentration de Flossenbürg) est un général d'artillerie allemand qui a servi dans l'armée de Terre allemande (Heer) au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut l’une des grandes figures de la résistance militaire allemande contre le nazisme sous le IIIe Reich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de vieille noblesse saxonne, Friedrich von Rabenau est né à Berlin du médecin Friedrich von Rabenau (1847–1885) et de Wally (née Noebel). Il rejoint l'Armée prussienne en 1903 en tant que membre du 72e régiment d'artillerie de campagne stationné à Danzig, servant pendant la Première Guerre mondiale, et dans l'armée de Weimar (Reichswehr[1]).

En 1936, sur décision du chef de l'état-major général Ludwig August Theodor Beck, le général Friedrich von Rabenau est nommé à la tête des archives militaires allemandes, à Potsdam. À ce poste, il va s'employer à empêcher les falsifications idéologiques avec une rigueur scientifique dans la collecte de sources.

Ses convictions chrétiennes l'amènent à rejoindre très tôt l'opposition au nazisme. Friedrich Von Rabenau était un Rechtsritter ("Chevalier de la Justice") dans la hiérarchie de l'Ordre de Saint-Jean. En tant que chrétien protestant et officier général, il obtient du Reichsführer-SS Heinrich Himmler la permission d'occuper l'Abbaye de Maria Laach, qui avait été saisie par le Reich alors qu'elle était sous l'autorité du cardinal catholique romain Graf von Galen de Münster. Si Friedrich von Rabenau ne rejoint aucun groupe de résistance, il agit cependant comme intermédiaire entre Ludwig Beck et Carl Friedrich Goerdeler, qu'il connaissait du temps où il assurait la fonction d'Abteilungskommandeur («commandant de section») à Königsberg (maintenant Kaliningrad).

À la mi-1942, Friedrich Von Rabenau est relevé de ses fonctions, transféré au rang de général d'Artillerie (grade correspondant à celui de général de corps d'armée dans l'armée française contemporaine) et mis en retraite prématurée. Il étudie la théologie protestante à l'Université de Berlin et en 1943 et obtient une Licentiatus theologiae, écrivant sa thèse sur l'aumônerie militaire[2].

Friedrich von Rabenau est arrêté à la suite du complot qui aboutit à la tentative d'assassinat d'Adolf Hitler le 20 juillet 1944. Le 9 avril 1945, sans avoir été inculpé ni jugé, le général Friedrich von Rabenau, l'un des derniers détenus du camp de concentration de Flossenbürg, est fusillé sur ordre personnel de Himmler.

Lui survivent sa veuve Eva Kautz et leurs deux filles.

Décorations[modifier | modifier le code]

Croix du Mérite militaire (Autriche)[3] 3e Classe avec décorations de guerre

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Biographie sur Neue Deutsche Biographie
  2. Nachlass im Bundesarchiv
  3. a, b, c, d et e Rangliste des Deutschen Reichsheeres. Hrsg.: Reichswehrministerium, Mittler & Sohn, Berlin 1924, S. 141.
Source

Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Iéna, Allemagne : Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes