Rajendra Prasanna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rajendra Prasanna
Description de cette image, également commentée ci-après
Rajendra Prasanna, Concert Spic Macay à Meerut (Inde), 2009 (photo margueriteMB)
Informations générales
Naissance (65 ans)
Varanasi
Genre musical musique de l'Inde du Nord
Site officiel http://www.rajendraprasanna.com/

Rajendra Prasanna, né le à Varanasi, est un musicien indien. Il joue de la flûte (bansuri) et de la śahnāī[1](shehnai).

La famille Prasanna[modifier | modifier le code]

Les musiciens de la famille Prasanna, originaires de Bénarès, dans la vallée du Gange au Nord-est de l'Inde, appartiennent traditionnellement à une lignée de joueurs de śahnāī (aérophone à anche double), instrument dont ils perpétuent la transmission et l'apprentissage de père en fils depuis plusieurs générations[2]. Ils se réfèrent à la ‘Banaras gharānā’ (gharana) (tradition musicale de Bénarès)[3] connue pour son style vocal ṭhumrī (thumri), qui privilégie une ornementation très élaborée et fleurie.

Rajendra Prasanna[modifier | modifier le code]

Rajendra Prasanna est un des derniers de sa lignée à se produire en Inde et dans le monde entier tant à la flûte qu’à la śahnāī, reconnu comme un grand maître dans l’art de ces deux pratiques instrumentales par les tenants de la tradition[4]. Il a appris la śahnāī de son grand-père Gauri Shankar[5], de son père Raghunath Prasanna et de ses oncles Bholanath et Vishnu Prasanna. Son père l’a parallèlement initié à la flûte bānsurī. Il a également reçu le savoir des chanteurs Hafeez Ahmed Khan and Sarfaraz Hussain Khan de Rampur (Sahaswan gharānā).

Prasanna Brothers[modifier | modifier le code]

Rajesh Prasanna, Rishab Prasanna

Rajesh Prasanna (1983) et Rishab Prasanna (1985), connus sous le nom de Prasanna Brothers se produisent en duo de flûte sur la scène classique [6]; ils accompagnent régulièrement leur père en concert et se produisent au sein de plusieurs groupes de musique dite de « fusion » ; ils sont les leaders du groupe Swhaas [7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Auboux, L’art du Raga, la musique classique de l’Inde du Nord, Paris, Minerve, coll. « « Musique ouverte » », , 223 p. (ISBN 2-86931-085-4)
  • (en) Joep Bor, The Raga guide, Rotterdam, Nimbus record edition and the Rotterdam Conservatory of music, , VIII + 184 pages + 4 CD p. (ASIN B00000JT5P)
  • (en) Reis Wenger Flora, Styles of the Sahnai in Recent Decades : From Naubat to Gayaki Ang, Yearbook for Traditional Music 27,
  • (en) Ethel Rosenthal, The Story of Indian Music and its Instruments : A Study of the Present and Record of the Past, New Delhi, Oriental Book Reprint Corporation, , 248 p. (ISBN 81-86142-90-8)
  • Henri Tournier, Hariprasad Chaurasia. L'art de l'improvisation, Découverte pas à pas de la musique de l’Inde du Nord, Paris, Accords croisés - Codarts, , 200 + CD p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. noms féminins en hindi: बांसुरी et शहनाई, R.S.Mc Gregor, The Oxford Hindi-English Dictionary, pages 719 et 946
  2. [1]
  3. Voir sur la page "profile" de leur site officiel
  4. [2]
  5. The other contemporary stalwart among the professional Shehnai players was Gauri Shankar, whose children and grandchildren till date either play Shehnai or are eminent flute players (in [3])
  6. [4]
  7. [5]

Liens externes[modifier | modifier le code]