Rafale (vent)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rafales de vent)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rafale.

Une rafale de vent est, en un site donné, un renforcement brutal et passager du vent, qui se traduit par une hausse brève et soudaine de la vitesse instantanée du vent en comparaison de la valeur alors acquise par sa vitesse moyenne[1]. Elles sont causées soit par l'instabilité de l'air, soit par les obstacles topographiques ou artificiels, tels les hautes constructions. Le terme bourrasque est souvent utilisée comme synonyme mais il s'agit plus d'une augmentation de la vitesse moyenne sur une courte durée[2].

Définition générale[modifier | modifier le code]

Le vent est mesuré à l'aide d'un anémomètre ou estimé grâce à un manche à air. La valeur moyenne de celui-ci est en général mesuré sur une période de 2 minutes avant l'observation météorologique et toute variation significative à ce vent moyen durant les dix minutes précédant l'observation sont notées comme la rafale dans les messages tels le METAR[3].

Chaque rafale possède une certaine amplitude qui fait passer le vent d'un minimum de vitesse instantanée à un maximum de vitesse instantanée appelé la vitesse de pointe de la rafale[4]. Il peut arriver que cette vitesse de pointe soit supérieure de 50 % ou davantage à la vitesse du vent moyen. La plus grande des vitesses de pointe enregistrées dans un intervalle de temps donné fournit la vitesse maximale du vent au cours de cet intervalle[5].

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

En météorologie maritime, la vitesse de pointe d'une rafale s'exprime en mètres par seconde (m/s) ou en nœuds, tandis que l'échelle Beaufort est réservée aux vitesses moyennes. Lorsque la vitesse maximale dépasse de 10 à 15 nœuds la vitesse moyenne, les bulletins de météorologie marine français emploient le terme de rafales[5]. Ils utilisent les expressions fortes rafales lorsque cette différence se situe entre 15 et 25 nœuds et violentes rafales lorsqu'elle dépasse 25 nœuds.

En météorologie aéronautique, on parle de rafales quand la vitesse maximale du vent dépasse d'au moins 10 nœuds sa vitesse moyenne (calculée sur 2 minutes)[5].

Le grain est un accroissement soudain et très important de la vitesse du vent d'une durée de l'ordre de quelques minutes et s'amortissant plutôt rapidement. Il est associée avec le passage d'une averse, d'un orage ou d'un front froid très actif[6]. Dans ce cas, non seulement la force mais aussi la direction des vents varieront.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Organisation météorologique mondiale, « Rafale », sur Eumetcal (consulté le 11 octobre 2013)
  2. « Bourrasque », Glossaire météorologique, sur Météo-France (consulté le 11 octobre 2013)
  3. Service météorologique du Canada, MANAB, Environnement Canada, (lire en ligne [PDF])
  4. Organisation météorologique mondiale, « Amplitude d'une rafale », sur Eumetcal (consulté le 11 octobre 2013)
  5. a, b et c « Rafale », Glossaire météorologique, sur Météo-France (consulté le 11 octobre 2013)
  6. Organisation météorologique mondiale, « Grain », sur Eumetcal (consulté le 11 octobre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]