Rafael Furcal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Rafael Furcal Baseball pictogram.svg
Rafael Furcal at Dodger Stadium 2010.jpg
Marlins de Miami
Arrêt-court
Frappeur ambidextre  Lanceur droitier
Premier match
4 avril 2000
Statistiques de joueur (2000-2012)
Moyenne au bâton ,281
Circuits 113
Points produits 585
Buts volés 314
Équipes

Rafael Antoni Furcal (né le 24 octobre 1977 à Loma de Cabrera en République dominicaine) est un joueur d'arrêt-court au baseball qui joue dans les Ligues majeures avec les Marlins de Miami.

Recrue de l'année dans la Ligue nationale en 2000, cet ancien joueur des Dodgers de Los Angeles, des Braves d'Atlanta et des Cardinals de Saint-Louis compte trois sélections au match des étoiles (2003, 2010 et 2012) et est un champion de la Série mondiale 2011 avec Saint-Louis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Rafael Furcal a étudié au lycée Jose Cabrera à Loma de Cabrera où il jouait dans les équipes de baseball et de basket-ball. Le 9 novembre 1996, il signe un contrat d'agent libre avec les Braves d'Atlanta avec un bonus à la signature de 5 000 USD. Il débute sa carrière professionnelle avec les Gulf Coast Braves en 1997 au poste de joueur de deuxième but. La saison suivante avec les Danville Braves, il frappe avec une moyenne de 0,328 et vole 60 buts en seulement 66 matchs, le meilleur total de l'Appalachian League. Il est nommé joueur de l'année de l'équipe et participe au match des étoiles de la ligue.

En 1999, il est repositionné sur le terrain et devient l'arrêt-court des Macon Braves en South Atlantic League. Il frappe avec une moyenne de 0,337, 29 points produits et vole 73 buts en 83 matchs. Au cours de la saison, il est promu en Carolina League avec les Myrtle Beach Pelicans où il frappe avec une moyenne de 0,293 et vole 23 buts en 43 matchs. Avec 96 buts volés, il mène les ligues mineures. Il est sélectionné dans la première équipe-type des ligues mineures du magazine Baseball America et dans l'équipe des étoiles de la South Atlantic League.

Carrière en Ligue majeure[modifier | modifier le code]

Braves d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Le 16 décembre 2008, il a été annoncé que Rafael Furcal s'était entendu au sujet d'un contrat de 3 ans plus une année d'option avec son équipe originale, les Braves[1]. Furcal avait rejeté une offre plus lucrative des A's d'Oakland[2]. Cependant, il fut annoncé le lendemain que le joueur d'avant-champ avait plutôt signé avec les Dodgers une nouvelle entente de 3 saisons et une année d'option, dont les termes financiers s'élèvent à 30 millions de dollars[3]. Le directeur-gérant des Braves d'Atlanta, Frank Wren, qui prétendait avoir conclu une entente avec Furcal, déclara ne plus vouloir traiter avec les agents de celui-ci, Paul Kinzer et Arm Tellem, dont il questionna les méthodes[4].

Cardinals de Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Le 31 juillet 2011, les Dodgers échangent Furcal aux Cardinals de Saint-Louis en retour du voltigeur des ligues mineures Alex Castellanos[5]. Furcal termine la saison avec 8 circuits, 28 points produits, et une moyenne au bâton de, 231 en 87 matchs, loin des statistiques offensives obtenues la saison précédente à Los Angeles. En séries éliminatoires, il frappe un triple et marque l'unique point du cinquième et dernier match de Série de divisions qui voit les Cards éliminer la meilleure équipe de la ligue, les Phillies de Philadelphie, avec une victoire de 1-0[6]. Furcal termine les séries d'après-saison avec une très faible moyenne au bâton de, 104 (huit coups sûrs en 77 présences au bâton) mais est champion de la Série mondiale 2011 avec Saint-Louis.

En décembre 2011, les Cards mettent Furcal sous contrat pour deux ans[7].

Il dispute 121 matchs en 2012 et frappe pour ,264 avec 5 circuits, 49 points produits et 12 buts volés. Ennuyé par des douleurs au coude droit, il doit subir en mars 2013 une opération de type Tommy John et rate une saison complète[8].

Marlins de Miami[modifier | modifier le code]

Furcal, qui a raté toute la saison de baseball 2013 et n'a pas joué depuis août 2012[9], signe en décembre 2013 un contrat d'un an avec les Marlins de Miami[10].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière[11]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2000 Atlanta 131 455 87 134 20 4 4 37 40 0,295
2001 Atlanta 79 324 39 89 19 0 4 30 22 0,275
2002 Atlanta 154 636 95 175 31 8 8 47 27 0,275
2003 Atlanta 156 664 130 194 35 10 15 61 25 0,292
2004 Atlanta 143 563 103 157 24 5 14 59 29 0,279
2005 Atlanta 154 616 100 175 31 11 12 58 46 0,284
2006 LA Dodgers 159 654 113 196 32 9 15 63 37 0,300
2007 LA Dodgers 138 581 87 157 23 4 6 47 25 0,270
2008 LA Dodgers 36 143 34 51 12 2 5 16 8 0,357
2009 LA Dodgers 150 613 92 165 28 5 9 47 12 0,269
2010 LA Dodgers 97 383 66 115 23 7 8 43 22 0,300
Totaux 1397 5632 946 1608 278 65 100 508 293 0,286
Statistiques de frappeur en séries éliminatoires[11]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2000 Atlanta 3 11 2 1 0 0 0 0 0 .091
2002 Atlanta 5 24 2 6 1 1 0 2 1 .250
2003 Atlanta 5 19 3 4 0 0 0 0 1 .211
2004 Atlanta 5 21 5 8 0 1 2 4 3 .381
2005 Atlanta 4 20 1 3 0 0 0 0 3 .150
2006 LA Dodgers 3 11 1 2 0 0 0 1 2 .182
2008 LA Dodgers 8 31 9 8 0 0 0 3 0 .258
2009 LA Dodgers 8 33 2 9 1 1 0 3 1 .272
Totaux 41 170 25 41 2 3 3 13 12 .241

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Furcal agrees to terms with Braves, Marc Bowman / MLB.com, 16 décembre 2008.
  2. (en) Rafael Furcal choisit les Braves, David Courchesne, La Presse, 16 décembre 2008.
  3. (en) Dodgers, Furcal agree on 3-year deal, Ken Gurnick / MLB.com, 17 décembre 2008.
  4. (en) Rafael Furcal agrees to new deal with Dodgers, Dylan Hernandez, Los Angeles Times, 18 décembre 2008.
  5. (en) Cardinals get Furcal in another 'win-now' deal, Matthew Leach / MLB.com, 31 juillet 2011.
  6. Carpenter a le dernier mot sur Halladay, Associated Press, 7 octobre 2011.
  7. (en) Cardinals bring back Furcal on 2-year deal, Associated Press, 14 décembre 2011.
  8. (en) Furcal to have Tommy John surgery, out for year, Jenifer Langosch / MLB.com, 7 mars 2013.
  9. (en) Rafael Furcal 2012 Batting Gamelogs, baseball-reference.com.
  10. (en) Marlins bringing in Furcal on one-year deal, Joe Frisaro / MLB.com, 5 décembre 2013.
  11. a et b (en) Statistiques de Rafael Furcal en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :