Réaction de Ritter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les réactions chimiques
Cet article est une ébauche concernant les réactions chimiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La réaction de Ritter consiste en la préparation de N-alkylamides, en milieu aqueux et acide, à partir d'un nitrile et d'un substrat capable de former un carbocation de type carbonium. Elle tient son nom du chimiste américain John Joseph Ritter qui l'a décrite en 1948[1],[2].

Réaction de Ritter à partir de l'isobutène.

Ritter décrit cette réaction à partir d'un alcène, mais le substrat peut aussi être un alcool primaire[3], secondaire[4], tertiaire[5], benzylique[6] ou un tert-butylacétate[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. John J. Ritter et Paul P. Minieri, « A New Reaction of Nitriles. I. Amides from Alkenes and Mononitriles », J. Am. Chem. Soc., vol. 70, no 12,‎ , p. 4045-4048 (DOI 10.1021/ja01192a022)
  2. John J. Ritter et Joseph Kalish, « A New Reaction of Nitriles. II. Synthesis of t-Carbinamines », J. Am. Chem. Soc., vol. 70, no 12,‎ , p. 4048-4050 (DOI 10.1021/ja01192a023)
  3. Mikhail Y. Lebedev et Mark B. Erman, « Lower primary alkanols and their esters in a Ritter-type reaction with nitriles. An efficient method for obtaining N-primary-alkyl amides », Tetrahedron Lett., vol. 43, no 8,‎ , p. 1397-1399 (DOI 10.1016/S0040-4039(02)00057-6)
  4. R. Bishop, Barry M. Trost (dir.) et I. Fleming (dir.), Comprehensive Organic Synthesis, vol. 6, New York, Pergamon Press, , p. 261-300
  5. John J. Ritter et Joseph Kalish, « α,α-DIMETHYL-β-PHENETHYLAMINE », Organic Syntheses, vol. 44,‎ , p. 44 (lire en ligne)
  6. C. L. Parris, « N-BENZYLACRYLAMIDE », Organic Syntheses, vol. 42,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  7. H. Fernholz et H.J. Schmidt, « tert-Butyl Acetate as Alkylating Agent », Angew. Chem., Int. Ed. Eng., vol. 8,‎ , p. 521 (DOI 10.1002/anie.196905211)