Aller au contenu

Plasmodium brasilianum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Plasmodium brasilianum est un parasite qui infecte de nombreuses espèces de singes platyrrhines en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Le simien Plasmodium brasilianum provoque la fièvre quartan chez les singes du Nouveau Monde et ressemble morphologiquement à Plasmodium malariae[1]. L'analyse de la séquence de la protéine circumsporozoïte, de la protéine de surface des mérozoïtes 1 et de l'ARN ribosomal de la petite sous-unité de P. malariae et P. brasilianum a montré que les deux parasites étaient étroitement liés[2]. La similarité entre les séquences de 18S de P. brasilianum et de P. malariae ne diffère de plus de 99% que dans les polymorphismes mononucléotidiques (SNP)[1]. Il est plausible que P. brasilianum dans les platyrrhines soit le résultat du transfert inter-espèces de P. malariae introduit dans le Nouveau Monde par les colons de l'ère post-colombienne[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Wolfram G. Metzger, Benjamin Mordmüller, Douglas Jay Perkins et Sankarganesh Jeyaraj, « Natural infection of Plasmodium brasilianum in humans: Man and monkey share quartan malaria parasites in the Venezuelan Amazon », EBioMedicine, vol. 2, no 9,‎ , p. 1186–1192 (ISSN 2352-3964, DOI 10.1016/j.ebiom.2015.07.033, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b (en) Ranjan Ramasamy, « Zoonotic Malaria – Global Overview and Research and Policy Needs », Frontiers in Public Health, vol. 2,‎ (ISSN 2296-2565, DOI 10.3389/fpubh.2014.00123, lire en ligne, consulté le )