Pasión y poder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pasión y poder
Autre titre francophone Passion et pouvoir
Titre original Pasión y poder
Genre Telenovela
Périodicité Lundi au Vendredi à 21h15
Création Marrisa Garrido (création originale)
Ximena Suárez (adaptation)
Réalisation Salvador Garcini
Alejandro Gamboa
Scénario Ximena Suárez
Janely E. Lee
Alejandra Díaz
Vanessa Valera
Participants Jorge Salinas
Fernando Colunga
Susana González
Marlene Favela
Musique Giblerto Novelo
Thème du générique Pasión y poder - Thème instrumental
Pays Drapeau du Mexique Mexique
Langue Espagnol
Nombre d’émissions 137
Production
Durée 45 minutes (avec des publicités)
Format d’image HDTV 1080i
Format audio Son stéréophonique
Production Ernesto Hernández
Fausto Sainz
Production exécutive José Alberto Castro
Société de production LogoTelevisa Naranja.jpg Televisa
Société de distribution Televisa Internacional
Diffusion
Diffusion Las Estrellas logo (2016).png Las Estrellas
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Site web https://www.lasestrellas.tv/
Chronologie

Pasión y poder (Passion et pouvoir), est une telenovela mexicaine diffusée entre le et le par Televisa. Elle est diffusée sur le réseau Outre-Mer 1re depuis le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ennemis jurés depuis toujours, Eladio Gómez Luna et Arturo Montenegro Rivas ont passé leur vie à s’affronter en affaires et à se disputer les attentions de la même femme, Julia Vallado, qui décide de faire sa vie avec Arturo, l’homme qu’elle aime. Mais peu avant leur mariage, à l’issue d’une soirée bien arrosée, Arturo a une aventure sans lendemain avec une inconnue qui se retrouve enceinte. Par amertume, Julia épouse Eladio, dont elle n’est pas amoureuse. Avec pour compagne la femme de ses rêves, Eladio ne manquera pas une occasion d’utiliser cette union pour humilier Arturo. Julia pensait pouvoir apprendre à aimer Eladio avec le temps, mais il la viole le soir même de leur nuit de noces, un acte annonciateur d’un comportement abusif qui rendra tout attachement impossible. Quelques mois plus tard, David naît prématurément. Convaincu qu’il est le fils d’Arturo et non le sien, Eladio préfère mettre des distances avec l’enfant, sans prendre la peine de se soumettre à un test de paternité. De son côté, Arturo, devenu veuf au moment de la grossesse de Julia, décide d’épouser Nina Pérez, une femme attirante, mais frivole et ambitieuse, avec qui il a trois enfants : Erick, Daniela et Regina. Par un coup du destin, les chemins d’Eladio et d’Arturo se croisent à nouveau, ravivant ainsi leur rivalité sentimentale. Conscient que son épouse est toujours amoureuse d’Arturo, Eladio refuse catégoriquement de renoncer à elle. De son côté, Nina n’est pas disposée non plus à perdre son mari et encore moins le luxe et le confort matériel qu’il lui apporte. Elle décide d’unir ses forces à celles d’Eladio pour saboter toute relation susceptible de se tisser entre Arturo et Julia. Mais en dépit des manigances de leurs époux respectifs, les deux amoureux deviennent amants. Las de ne pouvoir être ensemble, Julia et Arturo devront venir à bout de ce qui les a séparés pendant tant d’années et aider leurs enfants à ne pas reproduire leurs erreurs, dans l’espoir qu’ils puissent pleinement s’épanouir en amour. En effet, chacun d’eux devra faire un choix et lutter pour connaître… Passion et Pouvoir !

Distribution[modifier | modifier le code]

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

Autres versions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Jorge Salinas y Fernando Colunga protagonistas de Pasión y Poder », sur tvyespectaculos.com, (consulté le 5 août 2015)
  2. (es) Flor Rubio, « Susana González se integra al elenco de "Pasión y Poder », sur radioformula.com (consulté le 8 août 2015)
  3. (es) « Cynthia Klitbo fuera de "Pasión y poder", queda Marlene Favela », sur 20minutos.com.mx (consulté le 21 septembre 2015)
  4. (es) « ¡Michelle Renaud será la protagonista juvenil en "Pasión y Poder" », sur uvideos.com (consulté le 21 septembre 2015)
  5. (es) Javier Poza, « Altair Jarabo se integra a "Pasión y Poder"; no será villana », sur radioformula.com.mx (consulté le 21 septembre 2015)
  6. a et b (es) « Alejandro Nones cambia de imagen para Pasión y poder », sur tvyespectaculos.com (consulté le 21 septembre 2015)
  7. (es) « ¡Danilo protagonizará 'Pasión y Poder'! », sur uvideos.com (consulté le 30 août 2015)
  8. a et b (es) « Fabiola Guajardo funge como consejera en "remake" de "Pasión y poder" », sur 20minutos.com.mx (consulté le 21 septembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]