Panko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Panko
Image illustrative de l’article Panko
Porc recouvert de panko au-dessus de nouilles udon.

Autre(s) nom(s) パン粉
Lieu d’origine Drapeau du Japon Japon
Place dans le service Ingrédient
Ingrédients Pain

Le panko (パン粉?) est une variété de chapelure typique de la cuisine japonaise utilisée pour des mets frits (katsu) tels que le tonkatsu ou le menchi-katsu.

Origine[modifier | modifier le code]

Le panko est fait à partir de pain cuit par courant électrique passé à travers la pâte[1], ce qui donne du pain sans croute. Cette technique de cuisson particulière serait apparue pendant la Seconde Guerre mondiale quand des soldats japonais ne disposant pas de four auraient utilisé du courant électrique à la place. Il est difficile cependant de savoir, aujourd'hui, si cette histoire est vraie[2].

Le panko est apparu avec l'apparition de plats européens introduits par les Portugais dans la cuisine japonaise. Étymologiquement, pan signifie « pain » et est dérivé du portugais pão et -ko est un suffixe japonais signifiant « miettes [3] ».

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le pain cuit électriquement est broyé pour créer de fines lamelles de mie, ce qui donne une texture plus croustillante. Le panko est plus léger, croquant et chaque miette est plus grande que dans les chapelures européennes et il retient moins la graisse ou l'huile quand il est frit, ce qui rend les préparations en panure dans du panko moins grasses et plus légères.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Panko Bread Crumbs: The Secrets Revealed », YouTube, (consulté le ).
  2. « Panko (chapelure japonaise) », CuisineJaponaise.Net (consulté le ).
  3. Jo Marshall, « Cookabulary : Panko is a crumby ingredient - Fall River, MA »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Herald News, (consulté le ).