Ordres, décorations et médailles de la Tunisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Diverses insignes du Nichan Iftikhar, l'un des ordres beylicaux
Ordre de l'Indépendance de Tunisie

Les ordres, décorations et médailles de la Tunisie comprennent un système par lequel les citoyens et militaires tunisiens sont récompensés pour leur courage, leur réussite ou leur service envers le pays. Il comprend principalement des ordres honorifiques.

Ordres beylicaux[modifier | modifier le code]

Les beys de Tunis ont institué des ordres à l'image du modèle européen à partir du XIXe siècle :

  • Ordre de la Fierté ou Nichan Iftikhar (1837)[1] ;
  • Ordre du Sang ou Nichan ad-Dam (1839) ;
  • Ordre des Husseinites ou Nichan al-Aila (1841) ;
  • Ordre de l'Alliance fondamentale ou Nichan al-Ahed al-Aman (1859) ;
  • Ordre d'Abdu'l-Kedir ou Nichan al-Abdu'l-Kadir (1911) ;
  • Ordre de Nazir ou Nichan an-Nazir (1912) ;
  • Ordre de la Couronne de Tunisie ou Nichan Al Taji Tunisia (1956) ;
  • Ordre de l'Indépendance ou Wisam al-Istiqlal (1956) ;
  • Ordre du Mérite pour l'enseignement.

Le Premier ministre Habib Bourguiba met fin à la monarchie après l'indépendance vis-à-vis de la France obtenue le 20 mars 1956 : le bey est destitué le 25 juillet 1957 et la République tunisienne proclamée. Par la loi n°59-32 du 16 mars 1959 réorganisant l'Ordre de l'Indépendance, les ordres beylicaux sont supprimés et on interdit même leur port aux citoyens tunisiens « mais aucunement aux étrangers à la Tunisie, qui peuvent donc continuer à porter les décorations du Nichan Iftikhar qui leur ont été conférées antérieurement », à l'exception de l'Ordre de l'Indépendance qui est réorganisé.

Ordres républicains[modifier | modifier le code]

Le régime républicain tunisien a institué les ordres suivants :

  • Ordres nationaux (5 grades) :
    • Ordre de l'Indépendance (1956);
    • Ordre de la République (1959) ;
    • Ordre du 7-Novembre (1988-2011) ;
    • Ordre national du Mérite (1998) ;
    • Ordre de la Fidélité et du Sacrifice (2017) ;
  • Médaille du travail (1968) ;
  • Ordres ministériels (3 grades) :
    • Ordre du Mérite sportif (1957) ;
    • Ordre du Mérite culturel (1966) ;
    • Ordre du Mérite agricole (1971) ;
    • Ordre du Mérite artisanal (1971) ;
    • Ordre du Mérite maritime (1974) ;
    • Ordre du Mérite pour l'enseignement (1979) ;
    • Ordre du Mérite de la Jeunesse (1981) ;
    • Ordre du Mérite académique (1985) ;
  • Médailles particulières :
    • Médaille militaire ;
    • Médaille d'honneur des forces de sécurité intérieure ;
    • Médaille d'honneur des douanes ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom est similaire à celui de l'ordre ottoman.
(nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Lijst van ridderorden in Tunesië » (voir la liste des auteurs).

Lien externe[modifier | modifier le code]