Ollivier Chereau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chéreau.

Ollivier Chereau est un écrivain français par ailleurs maître de boutique (laine) dans la ville de Tours au début du XVIIe siècle ; il est connu principalement pour avoir écrit un livret facétieux intitulé Le Jargon ou Langage de l’Argot reformé, publié à Troyes chez Nicolas Oudot vers 1629 (une réédition lyonnaise de 1630 est sans doute la plus ancienne conservée).

Ce livret populaire est un pot-pourri facétieux de pièces diverses sur les mendiants, réunis par l’auteur dans un « Estat » (métier, corporation) appelé Argot (nom lié par Chereau au verbe argoter, « mendier ») : préface, poèmes et chansons, dictionnaire, descriptions parodiques (statuts de la corporation, présentation de ses membres, long dialogue, prière, faux compte rendu de procès, documentaire sur la Cour des miracles...) et fausse approbation datée du Mardi-Gras. Il présente la vie des gueux, leurs mœurs et leur langage, en s’inspirant de la Vie généreuse de Pechon de Ruby (1596) et d’autres textes plaisants de l’époque. Son dictionnaire (236 entrées pour environ 260 termes, parfois très fantaisistes) est à l’origine de la floraison des dictionnaires d’argot et ses descriptions carnavalesques des catégories des gueux et de la cour des miracles ont été reprises approximativement et amalgamées par Henri Sauval (entre 1653 et 1676; publié en 1724), dont s'est inspiré Victor Hugo pour Notre-Dame de Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chartier Roger, Figures de la gueuserie, Paris, Montalba, 1982 (incluant une reproduction assez fidèle d'une édition troyenne infidèle de 1660).
  • Chereau Ollivier, Le Jargon ou Langage de l'Argot reformé, édition critique annotée et commentée à partir des éditions lyonnaises complètes (1630, 1632, 1634) avec des documents complémentaires et un dictionnaire-glossaire du jargon du livret par Denis Delaplace, Paris, Honoré Champion, collection « Textes de la Renaissance », 2008.
  • Claudine Nédélec, Les enfants de la truche, Toulouse, Société de littératures classiques, 1998 (incluant une reproduction assez peu fidèle d'une édition parisienne tronquée non datée chez la Veuve du Carroy, entre 1629 et 1639).
  • Claudine Nédélec, « Stratégies d'insertion d'une langue dans la langue : le cas de l'argot » in Les Dossiers du Grihl, Les dossiers de Claudine Nédélec, L'Argot, mis en ligne le 14 novembre 2007.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]