OZ 277

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

OZ 277 est une molécule dont on cherchait à faire la synthèse depuis une quinzaine d'années est enfin productible à bas prix. Selon la revue britannique Nature (), elle entre en phase de test dès le début de 2005 pour le traitement du paludisme. 600 000 000 de malades sont concernés dans le monde.

Depuis la fin des années 1980, une plante chinoise du genre Artemisia — comme l'armoise ou l'absinthe — fournit une molécule servant de base à la synthèse de médicaments alternatifs pour le traitement du paludisme.

Au fil du temps cette maladie, transmise par l'anophèle (un moustique), est devenue de plus en plus résistante aux traitements bon marché, tandis qu'un grand nombre de malades n'ayant pas accès aux coûteux dérivés de l'artemisia étaient dans une situation désespérée.

Il était donc capital de réussir la synthèse bon marché de ces médicaments or, les grands laboratoires sont en général peu enclins à lancer de coûteuses recherches ciblant des médicaments destinés à des populations pauvres.

Sous l'impulsion du MMV (Medicines for Malaria Venture), une association sans but lucratif, un partenariat entre des universités et un grand laboratoire a cependant pu faire aboutir cette synthèse. L'OZ 277 a vu le jour.

Ce traitement, simple et bref, concerne 600 millions de malades dont 7000 meurent actuellement chaque jour selon l'OMS.