Nugzar Bagrationi-Gruzinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nugzar Bagration-Gruzinsky)
Aller à : navigation, rechercher
Nugzar Bagrationi-Gruzinski
Description de l'image Prince Nugzar of Georgia.jpg.

Titre

Prétendant au trône de Géorgie

Depuis le
(32 ans, 10 mois et 10 jours)

Prédécesseur Petre Bagrationi-Gruzinski
Biographie
Titulature prince héritier de la Couronne de Géorgie
Dynastie Bagrationi
Nom de naissance Nugzar Petrovitch Bagrationi-Gruzinski
Naissance (66 ans)
Tbilissi (RSS de Géorgie)
Père Petre Bagrationi-Gruzinski
Mère Lyia Mgeladze
Enfants Anna Bagrationi-Gruzinski
Religion Église orthodoxe géorgienne
Description de cette image, également commentée ci-après

Prétendants au trône de Géorgie

Nugzar Petrovitch Bagrationi-Gruzinski, né le à Tbilissi, est un homme politique géorgien et l'un des deux prétendants au trône de Géorgie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Tbilissi, à l'époque en Union soviétique, Nugzar est le fils du poète Petre Bagrationi-Gruzinski et de sa seconde épouse, Lyia Mgeladzé. Il devint l'aîné de la famille des Bagrations et, par conséquent prétendant au trône de Géorgie à la mort de son père en 1984. Mais pour les partisans de l'autre prétendant (espagnol) Irakli Bagrationi-Mukhranski, il n'est que le prince Nugzar, « duc de Lasos, prince de Karthlie-Kakhétie et du Moukhran ». Il a également deux sœurs, Dali et Mzevinar et deux filles, Anna et Maya Gruzinskaya. Il risque d'être le dernier prétendant Gruzinski de Géorgie car, la loi salique n'existant pas en Géorgie, son successeur n'est autre que sa fille Anna et une partie des monarchistes géorgiens favorisent le « prince de Moukhran », dit « Irakli (IV) ». Le 8 février 2009, Anna a épousé son cousin, le prince Davit, frère cadet du prince Irakli, union qui devrait être le prélude à une réconciliation entre les deux branches rivales.

Nugzar Bagrationi est également, avec sa fille Anna, le codirecteur de l'Association de la noblesse géorgienne, mais était avant un metteur en scène du Théâtre national de Géorgie, le théâtre Tumanichvili, et réalisa plusieurs spectacles, dont :

Sources[modifier | modifier le code]

  • M.L. Bierbrier, The Descendants of Theodora Comnena of Trebizond. The Genealogist, Volumes 11, Num. 2, édité de 1997 à 2000, American Society of Genealogists, Picton Press, Rockport, ME.

Références[modifier | modifier le code]