Nguyễn Sỹ Ngọc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nguyễn Sỹ Ngọc
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
HanoïVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Nguyễn Sỹ Ngọc, né le et mort le à Hanoï, est un peintre vietnamien connu pour ses positions politiques subversives[1],[2]. Après 1944, il étudie à l'École des beaux-arts d'Indochine (renommée en université des Beaux-Arts du Viêt Nam en 1945). En raison de sa collaboration au journal Nhân Văn (en), il est interné en camp de rééducation de 1957 à 1959. Après sa libération, il est cadre du Comité des Arts jusqu'à sa retraite en 1983.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cái bát (« Bol d'eau »)
  • L'Amitié entre l'armée et le peuple, 1951[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nora A. Taylor, Painters in Hanoi : An Ethnography of Vietnamese Art, , p. 32

    « Nguyen Sy Ngoc (1919-1990; student at the EBAI 1939-1944) is remembered by fellow students to have been an excellent draftsman. As a result of having objected in the mid-1950s to a Communist Party policy restricting freedom of expression, he is never credited in art history books printed before 1990 as having produced any significant works during the colonial period. »

  2. (en) Nora A. Taylor, Painters in Hanoi : An Ethnography of Vietnamese Art, , p. 75

    « Bui Xuan Phai, Nguyen Sang, Nguyen Tu Nghiem, and Duong Bich Lien were not the most subversive of painters; others, such as Nguyen Sy Ngoc, and the poet Tran Dan, were put into much more strenuous positions vis-avis the political [...]. »

  3. Flora Blanchon, La question de l'art en Asie orientale, , p. 357

    « Nguyen Sy Ngoc (promotion 1939-1944) réalise L'Amitié entre l'armée et le peuple, 1951 (ill. 23) avec l'emploi de couleurs similaires rouges, bruns et or qui accentuent l'effet dramatiques de la scène. »