NanoSail-D2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nanosail-D2)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
NanoSail-D2
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de la voile solaire NanoSail-D2 en orbite autour de la Terre
Données générales
Organisation NASA
Lancement
Désorbitage
Site Page officielle sur le site de la NASA
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 4 kg
Orbite
Orbite basse
Altitude 638 km

NanoSail-D2 est un petit satellite construit par la NASA, la Marshall Space Flight Center et la Ames Research Center pour tester le déploiement et l'utilisation d'une voile solaire dans l'espace. Lancé le à bord du satellite FastSat, sa mission n'a débuté que le et s'est achevée le lorsque le satellite s'est consumé en pénétrant dans les couches plus épaisses de l'atmosphère terrestre après 243 jours de service.

Historique[modifier | modifier le code]

Le satellite NanoSail-D2 est initialement un exemplaire de rechange du microsatellite expérimental NanoSail-D (en) développé par la NASA. Celui-ci devait tester l'utilisation d'une petite voile solaire. À la suite de l'échec du lancement de NanoSail-D par la fusée Falcon 1, NanoSail-D2 est amélioré durant deux ans avant d'être incorporé dans la mission FastSat (en) rassemblant 6 expériences technologiques. FastSat (en) et NanoSail-D2 sont lancés le par une fusée Minotaur IV depuis la base de Kodiak. NanoSail-D2 devait se détacher de FastSat le puis la voile solaire devait se déployer trois jours plus tard mais bien que les portes d'éjection se soient ouvertes la première étape NanoSail-D2 n'a pas été éjecté. Alors que la NASA pensait la mission perdue le satellite a été éjecté le et la voile solaire s'est déployée correctement sans intervention. La voile solaire a réagi conformément à ce qui était prévu. Après une mission de 243 jours, NanoSail-D2 se consume dans l’atmosphère terrestre le .

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le satellite NanoSail-D2 a, en position repliée, une taille de 30 × 10 × 10 centimètres et pèse environ 4 kg. Le satellite a le format d'un triple CubeSat (3U). Sa voile solaire est de forme carrée, mesure 10 m2 et se déploie en 5 secondes. Elle est réalisée en CP1, un matériau réfléchissant de 7,5 microns d'épaisseur. Le satellite dispose d'une électronique qui commande le déploiement et les communications. Lorsque la voile se déroule 4 mats longs de 2 mètres se déplient pour maintenir la voile étendue. L'énergie du satellite est fournie par 8 batteries Lithium-Ion.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Les objectifs de la mission étaient :

  • étudier l'efficacité de la technique utilisée pour déployer la voile en orbite, en vue d'éventuelles améliorations
  • mesurer le comportement de la voile en fonction de l'activité solaire
  • analyser la faisabilité d'un recours aux voiles solaires pour désorbiter les satellites à court de carburant, et ainsi répondre au problème des débris spatiaux.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • IKAROS Expérience de voile solaire japonaise ambitieuse lancée en 2010.
  • Cosmos 1 Historiquement première expérience de voile solaire (2005).
  • Voile solaire

Liens externes[modifier | modifier le code]