Mur de la mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Exemple de Mur de la mort

Le mur de la mort (tiré de la désignation anglophone wall of death), appelé aussi Braveheart, est un mouvement de foule parfois rencontré dans les concerts metal et rock.

Pour certains morceaux, un membre du groupe[1] demande au public de se séparer afin de laisser une allée vide au milieu de la salle. Une fois l'espace dégagé, au signal, les deux côtés se jettent l'un sur l'autre comme lors d'une charge d'infanterie médiévale. On note également qu'a certaines occasions, c'est le public lui-même qui organise le Wall of Death sans que le chanteur n'intervienne. L'image, popularisée par le film Braveheart, inspiré de la vie de William Wallace, a donné son autre nom à cette pratique.

Comme le pogo ou le slam, cette pratique présente des risques de contusions, perte d'effets personnels, etc. ; si ces grands mouvements de foule peuvent poser des problèmes supplémentaires aux personnes chargées de la sécurité, le public y voit plutôt une expérience sociale enrichissante[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hellfest : Mass Hysteria (début du Wall à 40 min 34 s, signal du départ à 42 min 20 s) », sur liveweb.arte.tv (consulté le 21 juillet 2013)
  2. (en) Deadly dancing, article du Gold Coast Bulletin - 30 mai 2008, page 31.