Monte San Valentín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Monte San Valentin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monte San Valentín
Vue du Monte San Valentín depuis le lac Buenos Aires/General Carrera
Vue du Monte San Valentín depuis le lac Buenos Aires/General Carrera
Géographie
Altitude 4 058 m
Massif Cordillère de Patagonie (Andes)
Coordonnées 46° 35′ 42″ sud, 73° 20′ 45″ ouest
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Aysén del General Carlos Ibáñez del Campo
Province Aysén

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Monte San Valentín

Le Monte San Valentín, ou mont Saint-Valentin, également connu sous le nom de Monte San Clemente, est la plus haute montagne de la Patagonie chilienne[1] et la plus haute montagne au sud du 40° Sud en dehors de l'Antarctique.

Monte San Valentín peut être gravi depuis Lago Leones, au sud-est, ou depuis Laguna San Rafael, à l'ouest. L'ascension est longue et peut être rendue difficile par les conditions météorologiques. Les accidents mortels ne sont pas rares.[réf. nécessaire]

L'altitude de la montagne est sujette à débat. Elle fut estimée à l'origine à 3 876 m par Otto Nordenskjöld en 1921 puis plus tard à 4 058 m. L'altitude communément acceptée aujourd'hui et citée ici fut déterminée plus tard. Une expédition française[2], comprenant deux géomètres, gravit le San Valentín en 1993 et calcula une altitude de 4 080 ±20 m en utilisant un GPS. En 2001, une expédition chilienne[3] mesura une altitude de 4 070 ±40 m, également par GPS. Les données SRTM concordent sur une altitude supérieure à 4 000 mètres. Mais les cartes de IGM chilienne ne lui donnent que 3 910 mètres. Les cartes de la ChIGM sont habituellement précises et fiables, mais le sommet est uniformément blanc, ce qui a pu poser certains problèmes aux cartographes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bien qu'on décrive souvent le Monte San Valentín comme le plus haut sommet de Patagonie, la Patagonie argentine s'étend au nord et inclut la Neuquén, qui comporte le Volcan Domuyo (4 709 m).
  2. (en) USGS : Glaciers des Andes humides
  3. (es) Expedición Invernal al Monte San Valentín

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Biggar, The Andes, A Guide for Climbers, Andes, 3e édition, 2005 (ISBN 0-9536087-2-7)