Mont Almirante Nieto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Almirante Nieto
Vue du mont Almirante Nieto au centre ; l'entrée de la vallée Bader est visible entre l'Almirante Nieto et les Cuernos.
Vue du mont Almirante Nieto au centre ; l'entrée de la vallée Bader est visible entre l'Almirante Nieto et les Cuernos.
Géographie
Altitude 2 640 m
Massif Massif del Paine (Andes)
Coordonnées 50° 58′ 23″ sud, 72° 57′ 46″ ouest
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Magallanes et de l'Antarctique chilien
Province Última Esperanza
Ascension
Première par Hans Teufel et Stefan Zuck

Géolocalisation sur la carte : Terre de Feu

(Voir situation sur carte : Terre de Feu)
Mont Almirante Nieto

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Mont Almirante Nieto

Le mont Almirante Nieto (en espagnol : monte Almirante Nieto) est une montagne située dans le massif del Paine, à l'intérieur du parc national Torres del Paine, en Patagonie chilienne. Administrativement, il est situé dans la XIIe région de Magallanes et de l'Antarctique chilien et à la province de Última Esperanza.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mont Almirante Nieto est baptisé par Hans Teufel et Stefan Zuck en 1937. Il existe plusieurs théories permettant d'expliquer le choix de ce nom. L'une d'elle laisse penser que les Allemands ont nommé le mont d'après la personne qui a intercédé en leur faveur pour l'obtention du permis d'escalade leur ayant permis d'entreprendre cette aventure. La seconde veut que M. Nieto aurait aidé ces grimpeurs à atteindre la région. Enfin, en 1898 Francisco Nieto Gallegos, amiral de la Marine chilienne, aurait remonté le seno Última Esperanza puis le río Serrano jusqu'à apercevoir le massif del Peine. Il aurait ainsi été le premier à photographier ce massif. En outre, ce sommet est aussi appelé Paine Chico et/ou Paine Este.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à l'extrémité sud-est du massif, le mont Almirante Nieto comporte deux sommets : l'un à l'est (le plus élevé) et l'autre à l'ouest, caractérisé par une grande paroi de granite orientée à l'ouest. À proximité immédiate s'élèvent les Torres del Paine, au nord, et les Cuernos del Paine (Máscara, Hoja et Espada), à l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières récits d'ascensions dans la région de la cordillère de Patagonie figurent dans les écrits du prêtre salésien Alberto María De Agostini, qui rapporte la présence, en 1931 et en 1937, dans le massif del Paine, du docteur allemand Gustavo Fester, qui est accompagné lors de l'expédition de 1937 d'autres alpinistes. À cette occasion, Hans Teufel et Stefan Zuck, membres du Club alpin de Bavière, parviennent à atteindre le sommet oriental, parcourent la crête nord-est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]