Micrommata virescens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Micrommata virescens
Description de cette image, également commentée ci-après
Micrommata virescens de l'Hérault en France
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Sparassidae
Genre Micrommata

Nom binominal

Micrommata virescens
(Clerck, 1757)

Synonymes

  • Araneus virescens Clerck, 1757
  • Araneus roseus Clerck, 1757
  • Aranea ornata Walckenaer, 1802 nec Sulzer, 1776
  • Aranea viridissima De Geer, 1778
  • Aranea smaragdula Fabricius, 1793
  • Sparassus fulvus Simon, 1868
  • Micrommata viridissima valvulata Franganillo, 1913

Micrommata virescens est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Sparassidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en zone paléarctique[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

On la trouve dans les buissons, les endroits humides et abrités mais aussi dans la canopée.

Description[modifier | modifier le code]

Micrommata virescens
Micrommata virescens
Micrommata virescens des Alpes de Lechtal à 1 500 m

Les mâles mesurent de 7 à 10 mm et les femelles de 12 à 16,6 mm[2]. Le céphalothorax de la femelle est vert sombre alors que son opisthosome est vert jaune vif avec une tache cardiaque plus sombre. Les yeux sont cerclés de poils blancs. Le céphalothorax et les pattes du mâle sont vert foncé et son abdomen est lie de vin avec deux bandes jaunes longitudinales. Les juvéniles sont jaune pâle ou brunes et deviennent progressivement vertes avec les mues. Le mâle ne prend sa coloration que lors de la dernière mue. Les immatures ont la coloration de la femelle.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce ne tisse pas de toile et chasse les insectes dans la végétation où son camouflage est parfait.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Spider Catalog (version 17.5, 19/01/2017)[3] :

  • Micrommata virescens ornata (Walckenaer, 1802)
  • Micrommata virescens virescens (Clerck, 1757)

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Clerck, 1757 : Svenska spindlar, uti sina hufvud-slågter indelte samt under några och sextio särskildte arter beskrefne och med illuminerade figurer uplyste. Stockholmiae, p. 1-154.
  • Walckenaer, 1802 : Faune parisienne. Insectes. ou Histoire abrégée des insectes de environs de Paris. Paris vol. 2, p. 187-250.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]