Maurice Le Blond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Le Blond
Fonction
Sous-préfet
Clamecy
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Denise Rozerot (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour

Maurice Le Blond est un journaliste et écrivain français né à Niort (Deux-Sèvres) le 26 février 1877 et mort à Paris le 1er janvier 1944. Il fut le gendre d'Émile Zola.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève au lycée de Versailles, il se lie d’amitié avec Saint-Georges de Bouhélier. Les deux jeunes gens fondent en 1895 le naturisme, mouvement littéraire et artistique qui prône, en réaction contre l’abstraction et le mysticisme nébuleux des symbolistes, un retour à la sensibilité immédiate et à la vie dans son quotidien et sa simplicité. Maurice Le Blond publie en 1896 son Essai sur le naturisme et lance avec Bouhélier un Manifeste naturiste qui paraît dans Le Figaro le 10 janvier 1897 ; puis en mars 1897 les deux amis créent la Revue naturiste.

Maurice Le Blond se lance alors dans le journalisme et entre à L'Aurore en 1901. Il deviendra ensuite secrétaire de Georges Clemenceau avant d’être nommé en novembre 1908 sous-préfet de Clamecy (Nièvre), fonction qu’il occupera jusqu’en 1913.

En octobre 1908, il épouse Denise, la fille d'Émile Zola qu’il avait fermement soutenu lors de l’Affaire Dreyfus. Le couple aura trois enfants, et postérité. Il va désormais consacrer toute son énergie au souvenir du grand romancier, organisant le pèlerinage annuel de Médan et rédigeant de nombreux commentaires sur l’œuvre de son illustre beau-père.

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • Essai sur le naturisme, Mercure de France, Paris, 1896 ;
  • Manifeste naturiste, Le Figaro, 1897 ;
  • Georges Clemenceau, par Maurice Le Blond, biographie critique... suivie d'opinions et d'une bibliographie, Paris : E. Sansot, 1906 ;
  • La crise du Midi : étude historique, : suivie de la publication des rapports des fonctionnaires civils et militaires sur les évènements du Midi, Paris : E. Fasquelle, 1907 ;
  • La Crise du Midi, étude historique, suivie de la publication des rapports des fonctionnaires civils et militaires sur les événements du Midi, Paris : E. Fasquelle, 1907 ;
  • Saint-Georges de Bouhélier : Biographie critique, Paris : E. Sansot, 1909 ;
  • Les idées de Joseph. Paul-Boncour : le fédéralisme économique, le syndicat obligatoire, la réforme des beaux-arts, préface de Henry de Jouvenel, Paris : E. Sansot, 1911 ;
  • Les Idées de M. J. Paul-Boncour : le fédéralisme économique et le syndicat obligatoire ; la réforme des beaux-arts, Préface de M. Henri de Jouvenel, Paris : E. Sansot, 1911 ;
  • Enquête sur la Comédie française, Paris : La Vie, 1913 ;
  • Histoire de Mimi Pinson...L'Oeuvre de Mimi Pinson..., Paris : Logier, 1916 ;
  • Une correspondance historique : Un ensemble considérable de 4466 lettres, adressées à Emile Zola par ses contemporains, va être dépposé à la Bibliothèque Nationale, Paris, 1931 ;
  • La publication de "La Terre", Paris : Société française d'éditions littéraires et techniques, 1937 ;
  • La publication de La Terre, Paris : Société française d'éditions littéraires et techniques, 1937, cop. 1937 ;
  • Le Naturalisme et les soirées de Médan, Paris : Libr. Valois.

Liens externes[modifier | modifier le code]