Marion Donovan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marion Donovan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marion O'BrienVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Yale
Yale School of Architecture (en)
Rosemont College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinction

Marion Donovan, née Marion O'Brien le à Fort Wayne (Indiana) et morte le à New York, est une inventrice et une entrepreneure américaine. Elle est connue pour avoir inventé la première couche-culotte imperméable ce qui lui vaut d'être nommée au National Inventors Hall of Fame en 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père et son oncle tous deux inventeurs ont une usine de fabrication. Marion Donovan y passe son enfance.

Après la Seconde Guerre mondiale, Marion Donovan s'occupe de ses deux enfants. La majeure partie de ses tâches consiste à changer et laver les couches en tissu, les vêtements et les draps souillés de ses enfants. Elle décide de confectionner un couvre-couche avec un rideau de douche pour garder le bébé au sec. Son invention qu'elle nomme Boater ne provoque pas d'érythème fessier et ne pince pas la peau de l'enfant. Elle obtient un brevet en 1951. Elle commencé à vendre la couche imperméable à Saks Fifth Avenue, magasin situé sur la cinquième avenue à New York. Deux ans plus tard, elle vend son brevet sa société pour un million de dollars à la société Keko. Elle améliore son invention pour en faire une couche faite de papier absorbant et entièrement jetable. Aucun fabricant ne retient son invention. Pourtant dix ans plus tard, en 1961, Victor Mills reprend le procédé[1].

Marion Donovan obtient 20 brevets pour des inventions diverses. Elle étudie l'architecture à l'Université de Yale en 1958[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Marion Donovan: Inventor of Disposable Diapers », sur www.women-inventors.com (consulté le 4 février 2016).
  2. Robert Mcg Thomas Jr, « Marion Donovan, 81, Solver Of the Damp-Diaper Problem », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 4 février 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]