María Pita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Statue de María Pita sur la place du même nom, à La Corogne

María Mayor Fernández de la Cámara Pita surnommée María Pita, la « Jeanne d'Arc » de la Galice, probablement née à La Corogne avant 1560 et décédée à Cambre en 1643, est une héroïne qui en 1589 sauva la cité de La Corogne au terme d'une fameuse bataille contre les troupes de l'expédition Drake-Norreys. Elle redonna le courage aux défenseurs en tuant d'une pique le porte-drapeau anglais et en s'emparant du drapeau. Sacrée héroïne de la cité, elle obtient du roi Philippe II d'Espagne une rente à vie.

D'un caractère volontaire et intransigeant, elle symbolise des idées féministes et la lutte pour une plus grande liberté pour les femmes en Espagne[1]. Elle se maria et fut veuve quatre fois mais dut renoncer à un cinquième mariage à cause d'une clause sur le testament de son quatrième époux qui lui avait laissé une importante fortune. Elle vécut jusqu'à l'âge, rare à l'époque, de 89 ans.

Une statue de cette héroïne trône au centre de la place Mayor en face de la mairie de La Corogne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :