Maison-musée Antonio Machado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maison-musée Antonio Machado
Casa-museo-Machado-Segovia.jpg
Informations générales
Type
public
Site web
Collections
Genre
contenu biographique
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Calle de los Desamparados, 5
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León

(Voir situation sur carte : Castille-et-León)
Point carte.svg

La Maison-musée Antonio Machado est un bâtiment traditionnel situé dans le centre historique de la ville de Ségovie. Servant de pension au XIXe s. et durant une partie du XXe s., ce fut la demeure du poète Antonio Machado entre 1919 et 1932.

Historique[modifier | modifier le code]

Antonio Machado arrive à Ségovie en 1919 pour enseigner le français à l'Institut général et technique[1]. Il loue une chambre dans la pension de María Luisa Torrego. Il s'agit d'une humble petite chambre « dans laquelle le poète a vécu des années de froid et de pauvreté[2] ».

À partir de 1949, des amis ségoviens du poète décident de s'assurer que l'édifice ne disparaisse pas. En 1951, ils achètent l'appartement, puis en 1974, se portent acquéreur de la maison entière. Ils en font une maison-musée. Les visiteurs peuvent y voir exposés les écrits et les affaires personnelles d'Antonio Machado[3]. Des objets d'origine s'y trouvent toujours, comme le lit de fer, des meubles ou encore le radiateur à pétrole. Un buste du poète réalisé par le sculpteur Ignacio Barral est posé dans le jardin d'accès[4].

La maison-musée est administrée par la Real Academia de Historia y Arte de San Quirce. Antonio Machado était membre de cette institution culturelle, avec d'autres intellectuels de la province comme Blas Zambrano ou Mariano Quintanilla y Romero[1].

La maison-musée est restaurée en 1999[4] et rouvre dès l'année suivante[1]. Elle sert aussi de cadre aux manifestations en hommage à Antonio Machado[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (es) Aurelio Martín, « Segovia recupera la pensión donde vivió Antonio Machado », sur El País, (consulté le 29 août 2019).
  2. (es) Juan Cruz, « El cielo en su sitio », sur El País, (consulté le 29 août 2019).
  3. (es) Rafael Fraguas, « Segovia evoca al poeta de Castilla », sur El País, (consulté le 22 février 2014).
  4. a et b (es) Aurelio Martín, « Restaurada la pensión en la que vivió Machado en Segovia », sur El País, (consulté le 29 août 2019).
  5. (es) Cristina García Herranz, « Recordando a Machado en Segovia », sur El País, (consulté le 29 août 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]