Le Conte du pêcheur et du démon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Conte du pêcheur et du démon est un récit du recueil les Mille et une nuits. Il s'étend des nuits 3 à 9.

Le vieux pêcheur et le djinn[modifier | modifier le code]

Il était une fois un vieux pêcheur qui retira de ses filets un flacon de cuivre scellé de plomb. Comme le flacon paraissait plein, il entreprit de le vider pour ensuite aller le vendre au château mais, malheureusement pour lui, le flacon contenait un djinn qui s'était juré de tuer quiconque le délivrerait. Lorsque le pêcheur lui fit remarquer que c'était là une étrange récompense pour son sauveur, le démon lui expliqua qu'il avait été emprisonné par Salomon lui-même. Au cours du temps, il avait fait des serments successifs à propos de qui le délivrerait et, puisque les promesses de récompenses n'avaient rien donné, il s'était maintenant juré de tuer celui qui le délivrerait en lui permettant de choisir sa mort.

Le démon ne voulant pas entendre raison, le pêcheur eut recours à la ruse pour faire entrer le démon dans le flacon, et reboucha soigneusement la fiole une fois le démon à l'intérieur. Le pêcheur fit comprendre au démon qu'il n'y a aucun avantage à tuer quelqu'un qui nous a rendu service, et lui fit ensuite jurer qu'il ne le tuerait pas s'il le libérait de nouveau. La seconde fois, le démon tint sa promesse. En récompense, il amena même le pêcheur à un lac où était caché un trésor ayant le pouvoir de guérir les enfants malades du roi.

Le pêcheur fit comme l'indiquait le démon et donna le trésor au roi. Malheureusement pour le roi, un maléfice s'abattit sur l'or, qui se changea en sable, et ne put guérir ses enfants. À la demande du roi, le vieil homme lui expliqua d'où il tenait cet or, et lui indiqua le chemin menant au lac, où le roi se rendit.

Ne trouvant personne sur place pour lui expliquer le mystère du lac, le roi entreprit de visiter les environs et trouva bientôt un palais de pierre noire. À l'intérieur du palais, il rencontra un jeune homme dont la moitié du corps était de pierre ; ce prince expliqua au roi que c'était sa femme, sorcière, qui l'avait changé ainsi lorsqu'il avait découvert son infidélité. Le lac et le trésor étaient eux aussi ensorcelés, toujours une malédiction de la sorcière... Pris de compassion pour le malheureux souverain, le roi mit au point une ruse et mena la magicienne à défaire ses maléfices ; lorsque la mégère eut défait les sorts, le roi la tua d'un coup d'épée.

De retour en son royaume, le roi récompensa largement le pauvre pêcheur, maria une de ses filles, guéries par l'or du lac enchanté, et donna l'autre en mariage au prince qu'il venait de délivrer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Mille et Une Nuits