Laird

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laird (homonymie).
Laird
(en)
Conditions
Décerné par Achat ou transmission héréditaire
Type Titre de la gentry britannique
Détails
Statut Toujours existant

Laird est un mot de la langue écossais, semblable au mot anglais “lord”, c'est-à-dire seigneur. Il s'applique à certains propriétaires terriens en Écosse.

Usage historique[modifier | modifier le code]

Dans le passé, les “lairds” formaient une classe sociale de l'Écosse. Non-nobles, ils retenaient des fiefs héreditaires octroyés par le roi et jusqu'à l'an 1707 fournissaient les élus à l'ancien Parlement d'Écosse. Tout ça est caduc.

Usage moderne[modifier | modifier le code]

De nos jours, “laird” est un titre de courtoisie utilisé pour le propriétaire d'un assez vaste domaine rurale en Écosse, soit hérité ou bien acheté en totalité. Portant aucun droit ou privilège au-delà du respect, le terme est une description du propriétaire en sa qualité foncière. Surtout, ce n'est point un titre de noblesse[1].


Il est possible qu'un propriétaire lui-même se nomme “the laird” (le seigneur) mais plus souvent ce sont les gens qui travaillent sur le domaine et les voisins qui l'appelent ainsi. Si femelle, elle devient “the lady” (la dame). Quelquefois, le fils ainé est appelé “the younger” (l'héritier)[1].


Pour être reconnu comme vrai “laird”, il faut que le terrain soit bien répandu et tout à fait rural, portant une maison digne du rang. Ni une villa de banlieue ni une petite parcelle champêtre peut supporter le statut. Si un “laird” manque des armoiries ancestrales, il peut s'adresser au tribunal héraldique du royaume d'Écosse[1].

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Mr James Scot a succédé à son père en tant que propriétaire du domaine familial de Balfour, comprenant une maison de campagne située en 300 hectares de landes et bois aux Highlands de l'Écosse. Les gens du lieu l'appelent le Laird of Balfour (seigneur de Balfour).
  • Mr David Scot, son seul enfant, est parfois appelé le Younger of Balfour (héritier de Balfour).
  • Les deux James et David meurent, laissant comme héritière Mrs Flora Scot, la veuve de James. Elle devient la Lady of Balfour (dame de Balfour).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en)[1] sur le site du The Court of the Lord Lyon consulté le 21.06.2017