Lac de Bettaniella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lac de Betaniella)
Aller à : navigation, rechercher
Lac de Bettaniella
Vue du lac de Bettaniella.
Vue du lac de Bettaniella.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Corse
Géographie
Coordonnées 42° 12′ 38″ Nord, 9° 03′ 16″ Est
Type Lac d'origine glaciaire
Superficie 7,4 ha
Altitude 2 321 m
Profondeur 35 m
Hydrographie
Émissaire(s) aucun

Géolocalisation sur la carte : Corse

(Voir situation sur carte : Corse)
Lac de Bettaniella

Le lac de Bettaniella est un lac situé à 2 321 mètres d'altitude[1] qui fait partie du massif du Monte Rotondo, qui le surplombe de 300 mètres. C'est un lac corse d'origine glaciaire, sans émissaire.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le lac de Bettaniella est le plus grand lac naturel de Corse (425 mètres de long et 225 mètres de large). C'est aussi le second pour la profondeur, juste derrière le lac de Capitellu.

Lac de Bettaniella vu un matin depuis le sommet du Monte Rotondo.

C'est un lac d'origine glaciaire, il est exposé Sud-Est avec une durée de gel qui est de l'ordre de 7 mois environ.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le lac de Bettaniella est nommé de façon erronée[réf. nécessaire] Lavu Bellebone sur les cartes de l'IGN, du nom des bergeries de Belle e Buone situées sur le versant sud de la Punta alle Porte. Il apparaît en revanche sous son appellation correcte dans divers rapports scientifiques datés du début du XXe siècle [2],[3].

Nommé en corse lavu à a Vetta Niella, le toponyme fait directement référence à la Vetta Niella, littéralement “crête noire”, désignant l'arête qui domine la rive sud-ouest du lac et se distingue par les teintes sombres de ses falaises.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 2 février 2014)
  2. MM. de La Rive, Marignac et J. Pictet, Archives des sciences physiques et naturelles, t. 11, Bibliothèque universelle (Genève), A. Cherbuliez, , p. 592
  3. (de) E. Abderhalden, Fortschritte der naturwissenschaftlichen Forschung, vol. 7, Berlin et Vienne, Urban & Schwarzenberg, , p. 22