Kilogramme-force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le kilogramme-force (symbole : kgf), aussi appelé kilogramme-poids (symbole : kgp ou kp dans les pays anglosaxons) est une ancienne unité de force, n'appartenant pas au système international, qui relie les notions de masse et de poids.

Un kilogramme-force représente la force due à la gravité subie par une masse de 1 kilogramme dans un champ gravitationnel de 9,806 65 m/s2. Pour passer de kilogramme-force à l'unité de force du système international (le newton), il faut multiplier la valeur considérée par l'accélération de la pesanteur qui vaut 9,806 65 m/s2[1], soit 9,806 65 N (N = kg ⋅ m ⋅ s−2).

1 kgf = 9,806 65 N ;
1 N = 0,101 972 kgf.

Cette unité s'avère pratique dans la vie courante car elle nous indique directement la masse en chute libre que peut supporter un objet. Par exemple, un maillon-rapide pour escalade utilisera cette unité alors que l'on peut trouver sur le marché de la quincaillerie des maillons-rapides où est indiquée plutôt la charge maximale d'utilisation (poids) que l'objet peut supporter.

Cette unité est désuète, et dans les domaines où on l'utilisait, on utilise maintenant le décanewton (daN) :

1 daN = 10 N ;
1 N = 0,1 daN.
Voir le tableau de conversion sur : Newton (unité).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La pesanteur « normale » (définie en 1901 lors de la 3e Conférence générale des poids et mesures) a été fixée à 9,806 65 m/s2.