Julia Marcell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julia Marcell
Description de cette image, également commentée ci-après
Julia Marcell sur la scène de the Lizard King à Toruń en 2016.
Informations générales
Nom de naissance Julia Górniewicz
Naissance
Olsztyn, Pologne
Activité principale Auteure, compositrice, interprète
Genre musical Pop, rock, musique électronique, musique alternative
Instruments Piano, guitare
Labels Galapagos Music, Sellaband, Haldern, Mystic Production
Site officiel http://www.juliamarcell.com/

Julia Marcell, née Julia Górniewicz en 1982 à Olsztyn, est une chanteuse, compositrice et pianiste polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Pologne, Julia Górniewicz grandit à Olsztyn. Son père, le pédagogue polonais Józef Górniewicz, a été le doyen de l'Université de Varmie et Mazurie d'Olsztyn de 2008 à 2012. Dès l'âge de quatorze ans, elle débute le piano et l'écriture de chansons[1]. En 2007, elle produit et édite un premier EP nommé Storm. Elle vit et travaille à Berlin[2].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

En octobre 2007, grâce à l'aide financière de son public, Julia Marcell réunit la somme de 50 000 dollars américains pour enregistrer son premier album studio. L'album It Might Like You est publié en Allemagne en 2009. Pour ce projet musical, Julia Marcell s'entoure du producteur Moses Schneider, qui a déjà travaillé avec des groupes tels que Turbostaat, Beatsteaks, Kreator et Tocotronic[3].

Le 3 octobre 2011, la musicienne sort son second album June chez Mystic Production[4]. Pour ces nouvelles compositions, elle élargit son spectre musical avec l'ajout d'instruments électroniques. En juin de la même année, elle est lauréate du prix Paszport Polityki, dans la catégorie musique populaire[5]. En 2012, June obtient le prix du meilleur album de musique alternative lors des Fryderyk[6].

Son troisième album studio, Sentiments, sort le 6 octobre 2014. Essentiellement composé à la guitare, le projet montre une facette plus douce et mélancolique de l'artiste[7]. En mars 2016, c'est au tour du projet Proxy, d'être édité sur le label Mystic Production, marquant un retour à des mélodies plus proches de la pop et du rock[8].

Concert de Julia Marcell avec la participation de l'Orchestre Philharmonique de Szczecin, sous la direction d'Adam Bars, octobre 2015.

Sur scène la musicienne se produit en trio, accompagnée des musiciennes Anna Mandy Prokopczuk et Gosia Dryjańska[9]. Julia Marcell est considérée comme l'une des plus grandes stars de la jeune génération en Pologne aux côtés de Monika Brodka et Mela Koteluk[8].

Collaborations[modifier | modifier le code]

En 2008, Julia Marcell est présente sur l'album To the Bottom of the Sea de l'artiste cubain Voltaire, sur lequel elle interprète en duo le titre This Sea. Une reprise de son morceau Accordion Player est également enregistrée par le musicien[10]. En 2013, elle collabore avec le metteur en scène Krzysztof Garbaczewski en apportant la musique à ses adaptations scéniques de Kamienne niebo zamiast gwiazd de Marcin Cecko et de Kronos de Witold Gombrowicz[11],[12],[13].

Une nouvelle collaboration avec Voltaire voit le jour en 2014. La musicienne réalise des voix supplémentaires pour le titre The Devil and Mr. Jones, extrait de l'album Raised by Bats[14]. La même année, elle compose la bande originale du film Jak całkowicie zniknąć du réalisateur polonais Przemysław Wojcieszek[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Storm (EP)
  • 2009 : It Might Like You, Galapagos Music, Sellaband
  • 2011 : June, Mystic Production, Haldern
  • 2014 : Sentiments, Mystic Production
  • 2016 : Proxy, Mystic Production

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Prix Grzegorz Ciechowski, reconnaissance artistique de la ville de Toruń
  • 2011 : Prix Paszport Polityki
  • 2012 : June, album de musique alternative de l'année, Fryderyk

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Mirosław Pęczak, « Muzyka popularna 2011. Nominowana Julia Marcell », Polityka,‎ (lire en ligne)
  2. (pl) Mariusz Herma, « Julia Marcell – wywiad — Ziemia Niczyja | Mariusz Herma », sur www.ziemianiczyja.pl (consulté le 6 décembre 2017)
  3. (pl) acca, « Pruszcz Gdański: 8 tydzień Faktorii Kultury. Na Scenie Muzycznej Julia Marcell », pruszczgdanski.naszemiasto.pl,‎ (lire en ligne)
  4. (pl) « Aktualności - JULIA MARCELL ujawnia okładkę albumu „June”! - Wytwórnia płytowa - Mystic Production », sur www.mystic.pl (consulté le 6 décembre 2017)
  5. (pl) « Paszporty Polityki 2011 – relacja z gali », Polityka,‎ (lire en ligne)
  6. (pl) « Fryderyk 2012 - Laureaci », sur http://zpav.pl,
  7. (pl) Paweł Gzyl, « Kraków. Julia Marcell zagra w piątek w Samo Ż », krakow.naszemiasto.pl,‎ (lire en ligne)
  8. a et b (pl) Bartek Chaciński, « Recenzja płyty: Julia Marcell, „Proxy” », Polityka,‎ (lire en ligne)
  9. (pl) Jacek Świąder, « Julia Marcell | Twórca | Culture.pl », Culture.pl,‎ (lire en ligne)
  10. « To the Bottom of the Sea - Voltaire | Songs, Reviews, Credits | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 6 décembre 2017)
  11. (pl) « "Kamienne niebo zamiast gwiazd" Krzysztofa Garbaczewskiego | Teatr w Culture.pl », Culture.pl,‎ (lire en ligne)
  12. (pl) « PROJEKT KRONOS | Teatr Polski we Wrocławiu », sur www.teatrpolski.wroc.pl, (consulté le 6 décembre 2017)
  13. (pl) huncwot.com, « Kamienne niebo zamiast gwiazd », sur www.nowyteatr.org (consulté le 7 décembre 2017)
  14. (en-US) « Raised by Bats- A star-studded Gothrock album from Aurelio Voltaire », sur Indiegogo (consulté le 6 décembre 2017)
  15. (pl) INTERIA.PL, « Film w INTERIA.PL - filmy, kino, repertuar kin, nowości filmowe, premiery kinowe, recenzje filmów, kina », sur film.interia.pl (consulté le 6 décembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]