John Ehrlichman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis John Ehrlichmann)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Ehrlichman
John Ehrlichman in 1969.png
John Ehrlichman en 1969.
Fonctions
Conseiller juridique de la Maison-Blanche
-
Conseiller juridique de la Maison-Blanche
-
Larry E. Temple (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
AtlantaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Parti politique
Conflit
Condamné pour
Distinction

John Daniel Ehrlichman (Tacoma (Washington), - Atlanta (Géorgie) ) était le conseiller pour les Affaires Intérieures du président américain Richard Nixon, impliqué dans le scandale du Watergate.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Ehrlichman est né le 20 mars 1925 à Tacoma. Il était le fils unique de Rudolph Irwin Ehrlichman, un banquier, bailleur de fond et par la suite aviateur engagé dans l'Aviation Royale Canadienne durant la Seconde Guerre Mondiale, et de Lilian Catherine (née Danielson)[1]. Sa famille était membre de la Science Chrétienne.[2]. Il était Eagle Scout et a reçu le Distingued Eagle Scout Award.[3] Lorsqu'il a 17 ans, son père est tué dans un accident d'avion à Torbay, au Canada. Plus tard, il s'engage à son tour dans la 8th Air Force et est décoré de la Distingued Flying Cross à la fin du conflit[4].

Ehrlichman était un proche collaborateur de Nixon, depuis sa participation à la campagne de ce dernier, à l'élection présidentielle de 1960. Lors de la victoire de Nixon en 1968, il devient son conseiller juridique, avant d'être remplacé au bout d'un an par John Dean, afin d'occuper le poste de conseiller aux Affaires Intérieures, de 1969 à 1973.

Avec Bob Haldeman, secrétaire général de la Maison Blanche, il est le plus proche collaborateur de Nixon. Les deux hommes sont surnommés « le mur de Berlin », compte tenu de leur propension à faire barrage autour de leur président, à la fois pour lui permettre de se concentrer sur la politique internationale et pour lui éviter d'être touché par les problèmes de politique intérieure, mais aussi pour écarter les autres collaborateurs.

Au cours de la commission d'enquête sénatoriale sur le Watergate mise en place en janvier 1973, Ehrlichman, dont le rôle est central dans la formation de l'équipe des cambrioleurs des locaux du Parti Démocrate en juillet 1972, est appelé à témoigner, mais n'avoue rien. Le témoignage de John Dean charge quant à lui Ehrlichman, Haldeman et Nixon. Le 30 avril 1973, le président demande à Ehrlichman et Haldeman de démissionner. Le , Ehrlichman est reconnu coupable de conspiration, parjure et obstruction à la justice, et est condamné à 18 mois de prison.

En 1982 il a écrit ses mémoires : Witness to Power: The Nixon Years[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ehrlichman, John D. (1925-1999) », sur www.historylink.org (consulté le 24 avril 2019)
  2. Rather, Dan,, The palace guard (ISBN 006013514X et 9780060135140, OCLC 947875, lire en ligne)
  3. (en-US) David Stout, « John D. Ehrlichman, Nixon Aide Jailed for Watergate, Dies at 73 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 24 avril 2019)
  4. (en) « John Ehrlichman News | Wiki - UPI.com », sur UPI (consulté le 24 avril 2019)
  5. https://www.washingtonpost.com/wp-srv/onpolitics/watergate/johnehrlichan.html

Liens externes[modifier | modifier le code]