Jedda (film, 1955)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jedda

Titre original Jedda the Uncivilized
Réalisation Charles Chauvel
Scénario Charles Chauvel, Elsa Chauvel
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau de l'Australie Australie
Genre Drame
Sortie 1955

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jedda (Jedda the Uncivilized) est un film australien, réalisé par Charles Chauvel, sorti en 1955.

Il s'agit du dernier film de Charles Chauvel. C'est le premier film dont les rôles principaux sont tenus par des acteurs aborigènes (Robert Tudawali et Ngarla Kunoth). Le film Jedda a eu une influence importante dans le cinéma australien, et un plus grand retentissement international que les films australiens précédents, à une époque où les films d'Hollywood dominaient largement le box-office australien. Il s'agit ainsi du premier film australien sélectionné au Festival de Cannes, en 1955[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une femme blanche qui vient de perdre son bébé adopte une fillette aborigène qu'elle baptise Jedda, du nom d'un oiseau sauvage. Elle la tient à l'écart de la culture aborigène. Lorsqu'arrive Marbuck, un aborigène à la recherche d'un emploi, Jedda se montre fascinée par cet individu qui lui ressemble.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a été présenté en sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 1955[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jedda », sur festival-cannes.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]