Jean-Raymond Boudou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Raymond Boudou
Jean-Raymond Boudou.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
PerpignanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Raymond Boudou né Raymond Pierre Jean Louis Boudou le à Villefranche-de-Rouergue [1]et mort le à Perpignan[2], est un écrivain et parolier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Pierre Boudou, et son grand-père, étaient carillonneurs à la collégiale de 1825 à 1918. Jean-Raymond Boudou restera toujours très attaché au Rouergue. Après avoir servi en 1940 dans les chasseurs alpins, il est démobilisé dans la Haute-Loire. C'est là qu'il rencontre sa future épouse, Marguerite Deltombe. Démobilisé de nouveau à Paris, il fréquente les milieux littéraires et cinématographiques.

En 1957, il émigre au Canada avec sa femme et ses trois enfants. Défenseur et amoureux de la langue française, il travaille d'abord à la radio de la Société Radio-Canada (Arc-en-Ciel avec Marcelle Barthe), puis comme professeur de littérature dans différentes institutions, dont le Collège Stanislas à partir de 1966, et donne régulièrement des conférences, tout en écrivant de la poésie.

Il est décédé en 1999 et est inhumé dans sa terre natale[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Recueils de poèmes
  • Passe-Temps, 1953
  • Le Clocher et mon cœur, 1954, ed. Salingardes
  • Arc-en-ciel, 1960, ed. Beauchemin
  • L'Âme en pièce, 1978, ed. Salingardes
  • L'éternité est une femme, 1993
  • Poèmes pour un amour, 1993
  • Le Miracle des mots, 1994
Romans
  • Une heure de ta vie, 1982, ed. Le Cercle du livre de France
  • La Maîtresse et l'Enfant, 2012, ed. Société des amis de Villefranche et du Bas-Rouergue
Nouvelle
  • Dom Emmanuel, le diable et l'année sainte, 1976, Ed. Les cahiers du Saint-Laurent

Cinéma[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Lutèce, 1951
  • Légion d'honneur
  • Prix international des amitiés françaises, 1993

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Naissances de 1912 à 1918, acte n°74, vue 249 / 336
  2. [1]
  3. B. G., « Villefranche-de-Rouergue. «La Maîtresse et l'enfant», ultime roman de J.- R. Boudou », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]