Jean-Claude Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Claude Forêt
Nom de naissance Jean-Claude Forêt
Naissance (67 ans)
Lyon
Activité principale
Universitaire
Auteur
Langue d’écriture Occitan

Jean-Claude Forêt est un universitaire et écrivain français né le 6 mai 1950 à Lyon[1]. Enseignant à l'Université de Montpellier, il a publié plusieurs romans en occitan et participé à la fondation des éditions Jorn.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lyon, il découvre l'occitan en Haute Ardèche à l’adolescence. Il ne cesse depuis lors de le parler, de le lire et de l'écrire, dans ses deux variantes nord-occitane et languedocienne.

Agrégé de lettres, longtemps professeur de français au lycée de Chamonix, où il obtient le Prix littéraire du Triangle d'Amitié pour son roman sur la haute montagne La Vallée perdue[2], il enseigne maintenant la langue et la littérature occitanes à l'Université Paul Valéry de Montpellier, où il publie des textes en occitan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans 
  • La vallée perdue Didier-Richard, 1987, (ISBN 2-7038-0047-9)[3],[4].
  • La Pèira d'asard, I.E.O., A Tots, 1990. Prix Paul Froment 1991.
  • Lo libre dels grands nombres, o falses e us de fals, El Trabucaire, 1998. Prix Antigone 2000 (Prix de la ville de Montpellier) [5]
  • Sang e saba, El Trabucaire, 2005.
Poésie 

Références[modifier | modifier le code]

  1. (oc) Institut d’Estudis Occitans, Aicí Occitània. Catalòg de la creacion occitana, Puylaurens, (ISBN 2-859102-48-5, présentation en ligne)
  2. Anne-Rosine Delbart, Les exilés du langage: un siècle d'écrivains français venus d'ailleurs (1919-2000) Presses Univ. Limoges, 2005, pg 79
  3. Danielle Chavy Cooper, Jean-Claude Forêt: La Vallée perdue , World Literature Today, vol. 64, no. 1, 1989, 66-67
  4. critique sur Le club des rats
  5. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]