Installation photovoltaïque intégrée au bâti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Habitations avec des panneaux solaires intégrés au bâti à Fribourg-en-Brisgau

Les installations photovoltaïques intégrées au bâti sont des installations photovoltaïques se substituant aux éléments de construction traditionnels des maisons et immeubles.

Un des avantages de l’intégration au bâti est que, sur des constructions neuves, la rentabilité du projet est accrue car les modules viennent en substitution de matériaux traditionnels et on évite par conséquent le coût de ces derniers. De plus, en France, l’intégration au bâti bénéficie de tarifs d'achat plus élevés que les installations classiques, ce qui permet de compenser le surcoût voire d'obtenir une meilleure rentabilité pour ce type d’installation.

Par contre, ce type d'installation souffre souvent de problèmes liés à la température extérieure, puisque l'efficacité des panneaux photovoltaïques décroit avec l'augmentation de leur température (0,25 % par degré au-delà de 20 degrés). De plus, lors de l'installation sur des toitures existantes, l'intégration au bâti existant est souvent difficile et source de problèmes, contrairement aux installations sur rails, pour lesquelles l'intervention sur la toiture est limitée. Ces avantages, et surtout le fait que ce type d'installation n'apparait que depuis peu dans les statistiques, font que l’intégration du photovoltaïque au bâti est un des secteurs qui est en plus forte croissance dans l’industrie du photovoltaïque.

Actuellement, la grande majorité des systèmes photovoltaïques installés en France chez les particuliers bénéficie de la prime d’intégration au bâti. En Belgique, pays où les deux solutions sont également subventionnées, le photovoltaïque intégré au bâti ne recueille qu'une très faible part de marché (essentiellement les bâtiments classés).

Histoire[modifier | modifier le code]

L’intégration du photovoltaïque au bâti apparait dans les années 1980 aux États-Unis, ces systèmes installés sur des bâtiments connectés au réseau ne sont pas montés en surimposition mais intégrés esthétiquement car le photovoltaïque arrive en ville et ne se limite plus au site isolé.

Cette notion est apparue pour la première fois il y a une quinzaine d’années dans le programme européen Solar House de Joule II[1].

Dans les années 1990, la production de modules et de systèmes s’intégrant au bâti commence car la demande augmente mais c'est à partir des années 2000 que ce secteur se développe vraiment grâce aux primes d'intégration sur le tarif d'achat.

Types d’intégration[modifier | modifier le code]

  • Toits inclinés
    • Tuiles photovoltaïques
    • Systèmes d’intégration de modules classiques
    • Bacs acier photovoltaïques
    • Membranes PV (dans certains cas)
  • Toits plats (toitures terrasses) :
    • membranes photovoltaïques
    • Bacs acier photovoltaïques (dans certains cas)
  • Façades
    • Modules classiques montés sur une structure métallique spécifique
    • Systèmes d’intégration de modules classiques (pour certains systèmes)
  • Pare-soleil
    • Modules classiques, montés sur une structure métallique spécifique
  • Verrières
    • Modules semi-transparents, ou translucides uniquement sur structure spécifique

Pour les toits inclinés, les façades et les pare-soleils sur lesquels il est possible d’intégrer des modules photovoltaïques classiques, on peut aussi trouver des modules semi-transparents ou translucides qui laissent entrer la lumière et qui donnent un rendu esthétique souvent très réussi.

Exemples de systèmes d’intégration[modifier | modifier le code]

  • Bacs acier photovoltaïques :
    • Sunland 21 : Sunny Steel
  • Membranes photovoltaïques :
    • Meple : Smart solar
    • Solar Integrated : Solar Roof
    • Alwitra Evalon Solar
  • Systèmes d’intégration simplifié pour modules classiques :
    • Centrosolar : ISIFIX
    • Renusol : Intersole
    • Integrasol : Bacsun
    • K2 System : KoverRail
    • Kogys : Kogysun
    • Solarsit : Solarbac
    • Marchegay Technologies : Helios B, Helios B²
  • Système d’intégration "complète":
  • CLIPSOL : SOLELIS[2]
  • IRFTS : Easy Roof Evolution
  • Centrosolar : S-Class Integration
  • Schüco : Premium
  • Schweizer Solrif
  • Marchegay Technologies : Helios RP+
  • Mecosun: MV3,MKR,MV3i
  • VOLTEC Solar : NERA
  • Solarsit : Performance
  • Schott Solar : Advance Indax
  • Solarcentury : Sunstation
  • Tuiles :
    • Imerys
    • Solarcentury : C21
    • Stafier Solar Systems.
    • Monier
    • Eternit
  • Fabricant BIPV
    • Issol

Incitations financières[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En France, les systèmes intégrés au bâti peuvent bénéficier d'un tarif d'achat plus élevé grâce à la prime d'intégration au bâti. Cette prime est attribuée quand le système remplit les critères d'éligibilité[3].

En France, elle se montait en 2006 à 0,25 €/kWh pour les installations situées en France continentale et à 0,15 €/kWh pour celles situées en Corse, dans les départements d’outre mer et à Mayotte. Les tarifs de base et cette prime sont réévalués chaque année de telle sorte que pour 2009, les tarifs d’achats sont les suivants :

En métropole

  • Tarif de base : 0,32823 €/kWh
  • Prime à l'intégration : 0,27353 €/kWh
  • Tarif intégré : 0,60176 €/kWh

En Corse et dans les DOM-TOM

  • Tarif de base : 0,43764 €/kWh
  • Prime à l'intégration : 0,16412 €/kWh
  • Tarif intégré : 0,4255 €/kWh

Europe[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : 0,05 €/kWh, pour les façades, qui viennent s'ajouter aux 0,457 à 0,54 euros de tarifs d'achats des systèmes classiques (voir la loi allemande sur les énergies renouvelables, Erneuerbare-Energien-Gesetz)[4].
  • Italie  : 0,04-0,09 €/kWh
  • Espagne, comparé aux installations non intégrées : 0,31 €/kWh (RD 661/2007) :
    • ≤ 20 kW, 0,44 €/kWh
    • 20 kW < P ≤ 200 kW, 0,39 €/kWh
    • P > 200 kW, 0,33 €/kWh

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://enr.cstb.fr/file/rub16_doc109_2.pdf, La réglementation pour l'intégration des produits photovoltaïques au bâti, CSTB
  2. « Capteur photovoltaïque SOLELIS intégré en toiture », sur www.clipsol.com
  3. http://www.cythelia.fr/images/file/guide_integration.pdf, Critères d’éligibilité des équipements de production d’électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d’intégration au bâti
  4. http://www.solarserver.de/solarmagazin/eeg_04.pdf, Gesetz zur Neuregelung des Rechts der Erneuerbaren Energien im Strombereich