Indépendants solidaires et fédérés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Indépendants, Solidaires, Fédérés est une association regroupant des salles de cinéma indépendantes (Utopia, Pandora, l’Alhambra, Diagonal… et autres).

ISF est une nouvelle association fondée par des salles Art et Essai Recherche ne dépendant ni des grands groupes, ni des politiques municipales (peut-il y avoir, en effet, indépendance éditoriale s’il y a dépendance économique ?) Ces salles ne se sentant pas représentées par les associations existantes, ont décidé le 18 juin 2007 de se regrouper pour faire valoir leur point de vue, auprès des pouvoirs publics comme des autres membres de la profession. Elles occupent une position particulière dans l’exploitation cinématographique et se situent dans une réponse alternative aux phénomènes de concentration et donc de normalisation qui ne cessent de croître dans le domaine du cinéma comme ailleurs. Elles ont en commun d’avoir une programmation exigeante et subjective, de refuser les produits annexes et la pub, d’assurer la promotion de leur travail par des petits journaux personnalisés où chaque salle présente ses actions, ses points de vue, ses programmes. Elles se proposent d’unir leurs forces, d’intensifier leur réflexion et leur concertation, de se trouver des outils commun et de rechercher par tous les moyens à renforcer leurs solidarités tout en suscitant de nouvelles vocations. Elles se donnent pour mot d’ordre « Cultiver la différence » L’association est ouverte à toute salle Art et Essai Recherche, désireuse de se joindre à ses actions et à ses réflexions.

Les moyens

  • mise en commun, via Internet, des textes écrits par les uns et les autres afin que chacun puisse s’appuyer sur un « fonds de texte » facilitant le travail d’édition de programmes. Mise en commun d’informations, débat de fond constant sur les événements concernant l’évolution du cinéma, sur les films vus par les uns et les autres, sur les contacts pour l’organisation de débats etc. mise à disposition de ce fonds aux nouveaux adhérents. Mise en place de moyens destinés à faciliter le visionnement des films (démarches auprès des circuits, des distributeurs, du CNC, du Festival de Cannes…)
  • mutualisation partielle du Fonds de Soutien : il s’agit ici de créer un Fonds de Solidarité entre salles, permettant d’intervenir collectivement dans le soutien d’une salle en difficulté, d’une salle souhaitant améliorer son travail, d’une démarche de création qui irait dans le sens du travail entrepris par les salles d’ISF. Mise en place simultanée d’un système de « parrainage », les salles les plus expérimentées accompagnant les nouvelles, les plus fortes soutenant les plus faibles par un soutien logistique (films programmés en suivi, frais d’intervenants partagés etc.)
  • création d’un fonds de solidarité aux distributeurs : avances groupées pour permettre le tirage de copies de films, favoriser des rééditions, mise en place d’une stratégie de « sorties province » de films avant Paris, ou même, sans diffusion Parisienne dans le but de servir de terrain d’expérimentation pour les distributeurs et les soutenir dans les risques qu’ils prennent sur des films fragiles etc.
  • publication d’études et d’essais concernant le travail effectué par nos salles respectives dans le but de jeter les bases d’outils de formation et de réflexion pour les nouveaux venus où les anciens qui se posent des questions… favoriser et relayer la création de ciné-tracts entre cinémas donnant, des informations sur la vie des cinémas, mais aussi la société dans son ensemble…

Liens externes[modifier | modifier le code]