Illusion de fréquence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'illusion de fréquence, également connue sous le nom de phénomène Baader-Meinhof, est un biais cognitif dans lequel, après avoir remarqué une chose pour la première fois, on a tendance à la remarquer plus souvent, ce qui conduit quelqu'un à croire qu'elle apparaît fréquemment (c'est une forme de biais de sélection). [1],[2],[3] Cela se produit lorsque le fait d'avoir conscience de quelque chose crée l'illusion qu'elle apparaît plus souvent. [4] En clair, l'illusion de fréquence, c'est quand "un concept ou une chose que vous venez de découvrir semble soudainement surgir partout". [5] Il a été nommé d'après une incidence d'illusion de fréquence dans laquelle le groupe Baader-Meinhof a été mentionné. [6]

Le phénomène Baader-Meinhof a été remarqué à l'origine par un Terry Mullen, qui, en 1994, a écrit une lettre à un journal dans laquelle il mentionnait qu'il avait entendu parler pour la première fois du groupe Baader-Meinhof, et que peu de temps après, il était tombé sur le terme dans une autre source. Après la publication de l'histoire, les lecteurs ont continué à soumettre leurs propres expériences d'événements similaires, et le phénomène a été nommé le phénomène Baader-Meinhof. [5]

Le terme «illusion de fréquence» (frequency illusion) a été inventé en 2006 par Arnold Zwicky, professeur de linguistique à l'Université de Stanford et à l'Université d'État de l'Ohio . Arnold Zwicky considérait cette illusion comme un processus impliquant deux biais cognitifs: un biais d'attention sélectif (remarquer les choses qui sont saillantes pour nous et ne pas tenir compte du reste) suivi d' un biais de confirmation (rechercher des choses qui soutiennent nos hypothèses tout en ignorant les contre-preuves potentielles). [7] Il est considéré comme généralement inoffensif, mais peut aggraver les symptômes chez les patients atteints de schizophrénie . [4] L'illusion de fréquence peut également avoir des implications juridiques, car les témoignages et la mémoire des témoins peuvent être influencés par cette illusion.

Voir également[modifier | modifier le code]

  1. Zwicky, « Just Between Dr. Language and I », Language Log,
  2. (en-US) « The Baader-Meinhof Phenomenon », Damn Interesting (consulté le 16 février 2020)
  3. « What's the Baader-Meinhof phenomenon? », howstuffworks.com, (consulté le 15 avril 2018)
  4. a et b (en) « Understanding the Baader-Meinhof Phenomenon », Healthline, (consulté le 22 décembre 2020)
  5. a et b (en) Staff, « There's a Name for That: The Baader-Meinhof Phenomenon », Pacific Standard (consulté le 22 décembre 2020)
  6. « The Baader-Meinhof Phenomenon? Or: The Joy Of Juxtaposition? », twincities.com, St. Paul Pioneer Press (consulté le 20 octobre 2020) : « As you might guess, the phenomenon is named after an incident in which I was talking to a friend about the Baader-Meinhof gang (and this was many years after they were in the news). The next day, my friend phoned me and referred me to an article in that day’s newspaper in which the Baader-Meinhof gang was mentioned. »
  7. Zwicky, « Why are we so illuded? »,