Hymenophyllum lobatoalatum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hymenophyllum lobatoalatum est une fougère de la famille des Hyménophyllacées.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce a les caractéristiques suivantes[1] :

  • son rhizome est long et filiforme ;
  • tout le rachis est ailé ; le pétiole est épais et court ;
  • les frondes, pendantes, moins robuste de Hymenophyllum pyramidatum, peuvent atteindre 60 centimètres de long pour huit centimètres de large ;
  • le limbe est divisé deux fois ; il compte jusqu'à 50 paires alternes de divisions primaires ;
  • les divisions primaires sont triangulaires et profondément lobés avec sept à douze paires de lobes, non séparés ; elles ont de deux à quatre centimètres et demi de long sur six à onze millimètres de large ;
  • la membrane est absente de l'axe de la division primaire sur la face inférieure du limbe (il s'agit du principal l'élément la différenciant de Hymenophyllum pyramidatum) ;
  • la plante est abondamment couverte de poils en étoile très caractéristiques du sous-genre Sphaerocionium ;
  • Les sores, solitaires, sont portés par l'extrémité d'un segment ou d'un lobe, majoritairement à la partie terminale du limbe ;
  • l'indusie est formée deux lèvres aussi larges que longues et couvrant intégralement les grappes de sporanges.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est présente en Amérique du Sud andine : Colombie, Équateur, Pérou.

Elle est principalement épiphyte des troncs d'arbres de forêts pluviales.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1844, Johann Friedrich Klotzsch cite une première fois cette espèce collectée par Hipólito Ruiz López au Pérou dans la province de Panathua, espèce qu'il croit être Sphaerocionium interruptum C.Presl[2]. Voir en particulier l'exemplaire de Hipólito Ruiz López dans l'herbier du jardin et musée botaniques de Berlin-Dahlem (en lien externe).

En 1847, Johann Friedrich Klotzsch revient sur cette détermination en constatant qu'il s'agit d'une espèce nouvelle qu'il nomme Hymenophyllum lobato-alatum[3].

En 1891, Richard Emil Benjamin Sadebeck cite par erreur Hymenophyllum lobato-papillosum Klotzsch pour Hymenophyllum lobato-alatum Klotzsch, cette erreur devenant par conséquent le synonyme Hymenophyllum lobato-papillosum Sadeb.[4].

En 1904, Georg Hans Emmo Wolfgang Hieronymus la transforme en variété de Hymenophyllum pyramidatum : Hymenophyllum pyramidatum var. lobatoalata (Klotsch) Hieron.[5].

En 1906, Carl Frederik Albert Christensen fait de Hymenophyllum lobatoalatum Klotsch un synonyme à part entière de Hymenophyllum pyramidatum (synonymie reprise par l'index IPNI) et non une variété[6] mais Hymenophyllum lobatoalatum Klotsch est une espèce considérée maintenant comme différente, en particulier par Morton, Stolze et Ebihara et al.

En 1974, Conrad Vernon Morton la place dans la sous-section Plumosa de la section Sphaerocionium du sous-genre Sphaerocionium du genre Hymenophyllum[7].

En 1973, Rodolfo Emilio Giuseppe Pichi Sermolli la reclasse dans le genre Sphaerocionium : Sphaerocionium lobatoalatum (Klotzsch) Pic.Serm.[8].

Enfin, en 2006, Atsushi Ebihara, Jean-Yves Dubuisson, Kunio Iwatsuki, Sabine Hennequin et Motomi Ito confirment le classement d'origine dans le genre Hymenophyllum et la placent dans le sous-genre Sphaerocionium comme espèce représentative de ce sous-genre[9].

Position taxinomique[modifier | modifier le code]

Hymenophyllum lobatoalatum appartient au sous-genre Sphaerocionium.

L'épithète spécifique comporte à l'origine un tiret (lobato-alatum) ; conformément au code actuel de botanique, le tiret peut être ôté.

Cette espèce compte trois synonymes liés aux reclassements de la famille des Hymenophyllacées :

  • Hymenophyllum pyramidatum var. lobatoalata (Klotzsch) Hieron.
  • Hymenophyllum lobato-papillosum Sadeb.
  • Sphaerocionium lobatoalatum (Klotzsch.) Pic.Serm.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La description est tirée de Pteridophyta of Peru de Robert G. Stolze et Rolla Milton Tryon p. 52-55 et 74 (en référence) et de Florae Columbiae de Gustav Hermann Karsten (en référence) p.107-108
  2. Klotzsch - Beiträge zu einem Flora Äquinoctial-Gegenden der neuen Welt - Linnaea : Ein Journal für die Botanik in ihrem ganzen Umfange - Sous la direction de Diederich Franz Leonhard von Schlechtendal- Volume 18 - Berlin : F. Dümmler, 1847 - p. 535
  3. Klotzsch - Nachträge zu den Lycopodineis und Filicibus welche im 18. Bande des Linnaea p. 515 - 556 unter der Überschrift : « Beiträge zu einem Flora Äquinoctial-Gegenden der neuen Welt » veröffentlicht wurden (Compléments sur les lycopodes et fougères publiées dans le volume 18 de Linnaea p. 515 - 556 sous le titre « Regard sur une flore des régions équatoriales du nouveau monde »)- Linnaea : Ein Journal für die Botanik in ihrem ganzen Umfange - Sous la direction de Diederich Franz Leonhard von Schlechtendal- Volume 20 - Berlin : F. Dümmler, 1847 - p. 438-439
  4. Richard Emil Benjamin Sadebeck - Die Natürlichen Pflanzenfamilien nebst ihren Gattungen und wichtigeren Arten, insbesondere den Nutzpflanzen - Sous la direction de Adolf Engler et de Karl Anton Eugen Prantl - Volume 1, partie 4 : Hymenophyllaceae - Leipzig, 1891 - p. 110
  5. Georg Hans Emmo Wolfgang Hieronymus - Botanische Jahrbücher für Systematik, Pflanzengeschichte und Pflanzengeographie - Volume 34 n° 4 - Leipzig, 1904 - p. 433
  6. Carl Frederik Albert Christensen - Index filicum : p. 367
  7. Conrad Vernon Morton - The Genera, Subgenera and Sections of the Hymenophyllaceae - Contributions from the United States National Herbarium - Volume 38 - Washington, 1974 - p. 169
  8. Rodolfo Emilio Giuseppe Pichi Sermolli - Fragmenta pteridologia - Webbia - Volume 28 - 1973 - p. 471
  9. Atsushi Ebihara, Jean-Yves Dubuisson, Kunio Iwatsuki, Sabine Hennequin et Motomi Ito - A taxonomic revision of Hymenophyllaceae - Blumea n°51, 2006 p. 249 Document téléchageable
  • Robert G. Stolze et Rolla Milton Tryon - Pteridophyta of Peru - Chicago, 1989 - p.74-75
  • Conrad Vernon Morton - The american species of Hymenophyllum section Sphaerocionium - Contributions de l'herbarium national des États-Unis, volume 29, partie 3, Washington, 1957 - p. 183
  • Carl Frederik Albert Christensen - Index filicum,sive, Enumeratio omnium generum specierumque filicum et Hydropteridum ab anno 1753 ad finem anni 1905 descriptorium : adjectis synonymis principalibus, area geographica, etc. - Copenhague : H. Hagerup, 1906. p.367
  • Gustav Hermann Karsten - Florae Columbiae : terrarumque adiacentium specimina selecta in peregrinatione duodecim annorum observata - Volume 2 - Berlin : Ferdinand Dümmler, 1861 - p. 107-108, planche CLVII Planche et texte sur le site l'université Heinrich Heine de Düsseldorf

Liens externes[modifier | modifier le code]