Historique des évolutions technologiques de l'accordéon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


DATE LIEU INVENTEUR MODÈLE CARACTÉRISTIQUES SOURCE
1818 Autriche (Vienne) Anton Haeckl Physharmonica Clavier piano Soufflet à pédale - crée ensuite un modèle portable avec soufflet à main Allgemeine musikalische Zeitung du . Haeckl met au point le physharmonica en 1818. Il obtient un brevet (« Privilegium ») pour cet instrument le
1822 Allemagne Friedrich Buschmann Handaeoline (Éoline à Main) Soufflet à main monté sur un harmonica. Bisonore et Diatonique APEL, Willi: “Harvard dictionary of music” page 8. Harvard (U.S.A.): Harvard College, 1944 / En 1821 selon MENSING, Christian : “The Bandoneon History”. , in http://www.inorg.chem.ethz.ch/tango/band/band_node7.html
1827 Angleterre Charles Wheatstone Symphonium à Soufflet Soufflet à main, Unisonore, d'après le Symphonium qu'il a créé en 1825. Le soufflet n'a été ajouté qu'en 1827.

//// Rebaptisé concertina en 1933, le second brevet sera déposé en 1844.

DOKTORSKI, Henry: “The Classical Squeezebox: A Short History of the Accordion and Other Free-Reed Instruments in Classical Music”. EE.UU.: Musical Performance, 2001.

///

Brevet anglais N° 5803-1829 du Symphonium consultable à l'adresse http://www.concertina.com/wheatstone/Wheatstone-Concertina-Patent-No-5803-of-1829.pdf

Brevet anglais N° 10041-1844 consultable à l'adresse http://www.concertina.com/wheatstone/Wheatstone-Concertina-Patent-No-10041-of-1844.pdf

1829 Autriche (Vienne) Cyrill Demian Accordion Soufflet à main. Accords uniquement, Bisonore, Diatonique. Cinq touches le composent, chacune émet un accord en tirant, un autre en poussant. Privilegium No 1757 du (Office Autrichien des Brevets) - MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1834 Allemagne Carl Friedrich Uhlig Konzertina Soufflet à main, Bisonore. Instrument mélodique développé après avoir rencontré Demian DOKTORSKI, Henry: “The Classical Squeezebox: A Short History of the Accordion and Other Free-Reed Instruments in Classical Music”. EE.UU.: Musical Performance, 2001.
1834 Autriche (Vienne) Adolf Müller N.N. Manuel Gauche avec deux boutons MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1835 France (Paris) Mathieu François Isoard et Jean-Philibert-Gabriel Pichenot N.N. Manuel droit unisonore, soupape d'air MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1840 France (Paris) Léon Douce Accordéon Harmonieux Prototype pour accordéon unisonore MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1846 France (Paris) Jacob Alexandre N.N. Registres MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985. Selon Monichon, Alexandre, bien que de Russie, a vécu à Paris pendant une longue période, où il a fait breveter cette invention.
1850 Autriche (Vienne) Franz Walther N.N. Manuel droit chromatique à boutons STRAHL HARRINGTON, Helmi et KUBIK, Gerhard: “Accordion” pages 56-66 from “New Grove Dictionary of Music and Musicians”, 2nd edition. London (Angleterre): MacMillan, 2000.
1852 Allemagne Matthaüs Bauer N.N. Premier accordéon à clavier de piano à droite. Sur le côté gauche, les boutons sont toujours utilisés pour jouer des accords. MIREK, Alfred: “Reference Book on Harmonicas”, Moscou (Russie): Auto-Publication, 1992.
1853 France (Paris) Auguste Alexandre Titeux et Auguste Théophile Rousseau N.N. Manuel droit à clés DIETERLEN, Michel: “L'Harmonium”, Lille (France): “Atelier National de reproduction des thèses”, 1996.
1870 Russie (Tula) Nicolai Ivanoritch Beloborodov N.N. Manuel droit chromatique à boutons, à 3 rangs MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1880 Italie (Stradella) Tessio Jovani N.N. Basses standard au clavier gauche MIREK, Alfred: “Reference Book on Harmonicas”, Moscou (Russie): Auto-Publication, 1992.
1885 Italie (Castelfidardo) Mattia Beraldi N.N. Basses standard au clavier gauche MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1890 Autriche (Vienne) Matthaus Bauer N.N. Basses chromatiques au clavier gauche MAURER, Walter: “Accordion”, Vienne (Autriche): Edition Harmonia, 1983.
1890 Italie (Catania) Rosario Spadaro N.N. Basses chromatiques au clavier gauche BUGIOLACHI, Beniamino; FRATI, Zeilo et MORONI, Marco: “Castelfidardo e la storia della fisarmonica”, Castelfidardo (Italie): Acura dell'Amministrazione Comunale di Castelfidardo e Della Provincia di Ancona, Assessorati Cultura e Turismo, 1986.
1890 Italie (Stradella) Mariano Dallapé N.N. Basses chromatiques au clavier gauche STRAHL HARRINGTON, Helmi y KUBIK, Gerhard: “Accordion” pages 56-66 in “New Grove Dictionary of Music and Musicians”, 2nd edition. London (Angleterre): MacMillan, 2000.
1891 Allemagne (Bavière) Georg Mirwald N.N. Manuel droit chromatique à boutons MIREK, Alfred: “Reference Book on Harmonicas”, Moscou (Russie): Auto-Publication, 1992.
1891 Russie (St Petersbourg) Usine A. E. KULAKOV Bayan (1re utilisation du terme) Clavier droit à 2 rangs, accompagnement accords main gauche MIREK, Alfred: “Reference Book on Harmonicas”, Moscou (Russie): Auto-Publication, 1992.
1897 Italie Paolo Soprani, Mattia Beraldi, Raimondo Piatanesi Fisarmonica Cromatica Brevet pour l'accordéon chromatique à basses standards. Main droite : système chromatique sur trois rangs (l'actuel clavier système italien) Main Gauche : accords majeurs, mineurs, et de septième de dominante, avec seulement 12 sons chromatiques de base.les fondamentaux du système dit aujourd'hui « à basses standards » (Paolo Soprani, Mattia Beraldi (main gauche), Raimondo Piatanesi(main droite) BUGIOLACHI, Beniamino; FRATI, Zeilo; et MORONI, Marco: “Castelfidardo e la storia della fisarmonica”, Castelfidardo (Italie): Acura dell'Amministrazione Comunale di Castelfidardo e Della Provincia di Ancona, Assessorati Cultura e Turismo, 1986.
1897 Autriche (Vienne) Firme Wyborny N.N. Basses chromatiques au clavier gauche MIREK, Alfred: “Reference Book on Harmonicas”, Moscou (Russie): Auto-Publication, 1992.
1898 Italie Pasquale Ficosecco N.N. Basses rapportées au clavier gauche BUGIOLACHI, Beniamino; FRATI, Zeilo; et MORONI, Marco: “Castelfidardo e la storia della fisarmonica”, Castelfidardo (Italie): Acura dell'Amministrazione Comunale di Castelfidardo e Della Provincia di Ancona, Assessorati Cultura e Turismo, 1986.
1905 France (Paris) SavoiaGagliardi N.N. Basses rapportées au clavier gauche GAGLIARDI, Giovanni: “Manualetto del fisarmonicista” (1911) pages 55-145. Bochum (Allemagne): Augemus Musikverlag, 2004.
1907 Russie (Ryazan) le facteur d’accordéons Pjotr Sterligov et l’accordéoniste Jakov Orlanski-Titarenko Bayan (instrument de référence pour le terme à partir de cette date) Modèle à quatre rangs de boutons à droite, clavier gauche composé de six rangs d’accords et de basses « libres » MIREK, Alfred: “Reference Book on Harmonicas”, Moscou (Russie): Auto-Publication, 1992.
1911 France Schenardi, pour Gagliardi Cromo-Accordéon (Cromo-Harmonica) à droite deux claviers à 5 rangs , avec boutons en ligne droite (système dit « belge ») Pour la main gauche, deux rangées de boutons placés de quinte en quinte. Brevet d'invention N° 423.798 le
1911 Belgique Auteur inconnu N.N. Convertisseur de clavier gauche MACEROLLO, Joseph: “Accordion Resource Manual”, Canada: The Avondale Press, 1980.
1924 Italie Scandalli N.N. clavier de main gauche à 3 rangées "chromatiques". MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1929 Italie (Stradella) Mariano Dallape N.N. Cassotto (Caisse de Résonance) ???
1929 Russie W. Samsonov N.N. Convertisseur de clavier gauche ROSINSKIEJ, Elzbiety (2010): “Historia Akordeonu”. , in http://www.cyja.pl/historiaakordeonu.php
1929 Russie P.Sterligov N.N. Convertisseur de clavier gauche ZAVIALOV, V.R.: “L'accordéoniste: Du Folklore à la professionnalisation” Voronej (URSS), 1977.
1929 France Scandalli pour Jules Prez Clavilame Convertisseur de clavier gauche (clavier 120 "basses" dont on peut modifier 2 rangées en "notes" chromatiques par un mécanisme spécial) MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1947 France Cavagnolo N.N. système à déclencheur – convertisseur Les rangs d'accords main gauche sont convertibles en basses libres, sans modifier la disposition des "basses". MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1948 France Pierre Monichon Harmonéon Pour obtenir une acoustique homogène entre droite et gauche, Monichon supprime les accords main gauche pour un clavier mélodique comme celui de la main droite. Le mécanisme main gauche est allégé, et la facture des deux caisses plus proches. MONICHON, Pierre: “L'accordéon”, Payot, Lausanne (Suisse): Van de Velde, 1985.
1959 Italie Vittorio Mancini N.N. Convertisseur Moderne : finalise le déclencheur sur 3 rangs d'accords LLANOS, Ricardo: “Capítulo I: Érase una vez… sobre la historia del acordeón y su repertorio”, pages 13-16, in “Pun txan txan”. Vitoria (Espagne): Auto-Publication (Distribution: Erviti), 2004.

Sélection bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Alfred Mirek (ru) : Scientific and historical explanation to the scheme of the history and classification of the harmonicas (Mirek, 1992)
  • Gorka Hermosa : El acordeón en el siglo XIX (Kattigara, 2013)
  • Pierre Monichon : L'accordéon (Van de Velde, 1985)
  • Pierre Monichon et Alexandre Juan : L'accordéon (Cyrill Demian, 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]