Hiroshima Gokoku-jinja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hiroshima Gokoku-jinja
Image dans Infobox.
Nom originel
広島護国神社Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localité
Motomachi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Culte
Type
Religion
Histoire
Fondation
Site web

Hiroshima Gokoku-jinja (広島護国神社?) est un sanctuaire shinto situé à Hiroshima au Japon.

Extrait d'une collection de photographies d'archives relatives à la bombe A de Hiroshima. Ici, de lourdes pierres du sanctuaire du sanctuaire Hiroshima Gokoku-jinja ont été déplacées par le souffle de l'explosion.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire original est construit en 1868, première année de l'ère Meiji, à Futabanosato (二葉の里?) Hiroshima, pour honorer les victimes du domaine d'Hiroshima lors de la guerre du Boshin.

En 1934, il est démantelé et déplacé là où se trouve à présent le stade municipal de Hiroshima (en), puis en 1939, son nom est changé pour celui de « Hiroshima Gokoku-jinja ».

Anéanti le par la bombe atomique[1], il est reconstruit en 1965 dans l'enceinte du château d'Hiroshima avec l'aide financière des habitants d'Hiroshima.

Le sanctuaire Hiroshima Gokoku est un des endroits les plus populaires pour la célébration de Hatsumode et de Shichi-go-san à Hiroshima.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'un de ses trois toriis est resté debout et les bâtiments ont été détruits. Voir destructions à Hiroshima.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]