Harris Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harris
logo de Harris Corporation

Création 1895
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock ExchangeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Melbourne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Télécommunication
Défense
Filiales Harris Corporation (Canada) (d)
Effectif 14 000
Site web harris.com

Chiffre d’affaires 5 milliards de dollars (2014)

Harris Corporation est une entreprise américaine de télécommunications, présente notamment dans le secteur de la défense.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le processeur Harris MR80C88.

En 1895, l'imprimeur Alfred S. Harris fonde sa société, Harris Automatic Press Co., spécialisée dans l'impression lithographique, à Niles (Ohio). Pendant 60 ans, cette compagnie se taille une part de marché dans la fabrication de presses lithographiques et rachète un important fabricant de linotypes, Intertype Corporation (fondée en 1914), puis en 1957 le fabricant de mécanismes et d'émetteurs Gates Radio.

En 1960, Harris fusionne avec l'électronicien Radiation, Inc. de Melbourne (Floride), fournisseur des modems pour la Course à l'espace. Le siège social de la nouvelle compagnie quitte Cleveland pour Melbourne en 1978.

En 1969, Harris Corporation absorbe RF Communications et Farinon, deux sociétés spécialisées dans la technologie des micro-ondes. Le secteur historique "imprimerie" est revendu en 1983 : rebaptisé GSS Printing Equipment, il absorbera à la fin des années 1990 Lanier Worldwide, autre filiale de Harris Corporation.

En 1979, Harris Corp. forme avec le Français Matra une coentreprise de semiconducteurs, Matra Harris Semiconductors (MHS), dont elle se retirera en 1989 : au terme de nombreux changements, MHS sera rachetée par Atmel[1].

En 1988, Harris Corp. rachète la division semi-conducteurs de General Electric, qui regroupait à l'époque Intersil et RCA. Après fusion avec la division Semiconducteur de Harris, elle donnera naissance en 1999 à une nouvelle société reprenant la raison sociale Intersil.

En novembre 1998, Harris doit céder sa « division semiconducteurs », qui commercialise les circuits intégrés de série HC/HCT, CD4000, AC/ACT et FCT à Texas Instruments : elle ne conserve que les circuits intégrés durcis pour les applications de défense.

Au mois de janvier 2011, Harris rouvre son usine d'avionique à Calgary (Alberta), baptisée Harris Canada Inc. afin de répondre au contrat de 273 millions de dollars (canadiens) sur six ans passé avec le gouvernement canadien de pour le poste de tir optimisé du CF-18[2].

Au mois de décembre 2012, Harris Corporation a cédé pour 225 000 000 $ sa division Équipements radio, Harris Broadcast[3], au fonds d'investissement The Gores Group[4].

En février 2015, Harris acquiert Exelis pour 4,75 milliards de dollars, une entreprise américaine également spécialisé dans les télécommunications à usage militaire, qui a été créée en 2011 à la suite d'une scission de ITT[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Atmel Buys MHS, Again – The Twisted History of Atmel, Temic and MHS » (consulté le 17 février 2016)
  2. « Harris Corporation », sur Harris Corporation (consulté le 3 juillet 2015)
  3. Cela représente une perte de 50%, puisqu'en 2005 cette division avait racheté Leitch Technology moyennant 450 millions de dollars : « Leitch agrees to $450 million acquisition by Harris », BroadcastEngineering,‎ (lire en ligne).
  4. « Harris Corporation to Sell Broadcast Communications to The Gores Group for $225 Million », sur Harris Corporation (consulté le 4 décembre 2014)
  5. U.S. defense suppliers Harris and Exelis to combine, Reuters, 6 février 2015