Braas Monier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Groupe Monier)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monier.
La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Braas Monier
logo de Braas Monier
Slogan Leader mondial des Solutions de toitures
Produits Clima Comfort Reno, Innotech, Nobilée, Fontenelle, Spirtech BBC, Belmont, Signy, Galleane, Wakaflex, Metalroll, Europanneton, Span Alu
Effectif 7 735 salariés (2015)
Site web

www.braas-monier.com

www.monier.fr
Chiffre d’affaires 1.256,7 million d’euros (2015)



Braas Monier est une entreprise spécialisée en solutions de toitures, cheminées et systèmes de ventilation. Il est présent, à travers ses filiales, dans 36 pays et exploite 118 sites de production (2015). En 2015, le groupe Braas Monier emploie 7 735 salariés pour un chiffre d’affaires de 1.256,7 million d’euros.

Historique[modifier | modifier le code]

L’histoire de la société démarre en 1919 lorsque la société britannique Redland est créée. En 1954, Redland devient actionnaire majoritaire de la société allemande Braas implantée sur le site de Heusenstamm près de Francfort-sur-le-Main. En 1997, le groupe français Lafarge rachète Redland pour en faire sa division toitures. En 2007, le Groupe Lafarge cède 65 % du capital de Lafarge Couverture au fonds de private-equity PAI partners. À partir de 2008, la société commercialise et communique désormais sous le nom de Monier[1].

Les différentes marques du Groupe[modifier | modifier le code]

Le Groupe Monier possède et exploite différentes marques à travers le monde :

  • Braas (en Allemagne, Pologne, Russie, Suisse, Ukraine, Turquie)
  • Coverland (Afrique du Sud)
  • Monier (différents pays en Europe et en Asie-Pacifique)
  • Redland (Grande-Bretagne, États-Unis, Mexique)
  • Schiedel (à travers 27 pays en Europe)
  • Wierer & Cotto Coperture (Italie)
  • Cobert (l'Espagne, Portugal)

Monier France[modifier | modifier le code]

Monier France est une filiale du Groupe Monier qui compte 4 usines "Terre cuite" et de 4 usines "Minérales", 6 dépôts.



Dates clés[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • 1919 - Création de la marque Redland
  • 1946 - La société change de nom pour devenir Redland Tuiles
  • 1949 - Développement de l’activité en Afrique du Sud et en Australie
  • 1954 - Redland devient actionnaire majoritaire de la société allemande Brass. Début de la production sur le site de Heusenstamm près de Frankfurt.
  • 1966 - La société Bramac est créée en Autriche par les sociétés Braas et Ebenseer
  • 1969 - Redland rachète la société Monier Limited en Australie. C’est le début du développement en Asie du Sud, notamment en Indonésie, Japon, Malaisie et à Singapour.
  • 1990 – Braas rachète le groupe Schiedel, un producteur de systèmes de cheminées.
  • 1997 – Le groupe Lafarge rachète Redland. Lafarge reprend la partie toiture de l’entreprise et devient également actionnaire majoritaire de Braas. La Division Toiture du groupe Lafarge est née.
  • 2000 – Lafarge acquiert les parts restantes de Braas.
  • 2001 – Lafarge rachète Klöber ainsi que le fabricant de tuiles suédois Kami. C’est le début d’une forte expansion dans de nouveaux pays ainsi que de l’accroissement du nombre de sites de production (plus de 200)
  • 2002 – Développement de l’activité commerciale aux États-Unis avec la construction d’une nouvelle usine de tuiles minéral à Denver au Colorado. C’est également l’année de création d’une joint-venture en Thaïlande pour la construction de tuiles en terre cuite.
  • 2004 – Ouverture de la première usine de tuiles minéral à Bangalore en Inde. Acquisition du constructeur anglais de cheminées Rite-Vent ainsi que du belge Bemal.
  • 2005 – Construction de la septième usine de tuiles minéral en Chine. Achat et réorganisation d’une usine de tuiles minéral à Krasnodar en Russie.
  • 2006 – Schiedel fait son entrée sur le marché américain avec une prise de participation dans la société Earthcore Inc. Rachat de Kulu, 3e plus grand producteur de tuiles minéral en Afrique du Sud.
  • 2007 – Le groupe Lafarge cède 65 % du capital de Lafarge Couverture à PAI Partners.
  • 2008 – Lafarge Couverture devient Monier.
  • 2009 – La restructuration financière du groupe est réalisée avec succès. Redland fête ses 90 ans et Monier est désormais la nouvelle marque commerciale.
  • 2010 – Monier Groupe cède l’entreprise Tegula au Brésil et vend sa participation dans MonierLifetile aux États-Unis et au Mexique.
  • 2011 – Monier Groupe renforce sa présence en Europe du Sud avec l’acquisition à 100 % de la société Bramac.
  • 2012 – Monier Groupe acquiert la technologie InDax, en toiture solaire, à la société Schott.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro,03/06/2009,Bataille acharnée entre PAI et les créanciers pour le groupe Monier.

Liens externes[modifier | modifier le code]