Gnetales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Gnetales sont un ordre de plantes gnétophytes. Ce sont des plantes que l'on a longtemps considérées comme proches des plantes Angiospermes. Certains les estiment plutôt proches des Gymnospermes à l'heure actuelle, mais basé(qui?) majoritairement sur les preuves moléculaires, qui sont contredites par les preuves cladistiques du phénotype. Les résultats des taxonomies moléculaires sont dits être dus au faible échantillonnage et les erreurs systématiques [1] (mendeley.com sommaire) [2],[3](oxfordjournals.org). La preuve stratigraphique contredit aussi les résultats génotypiques [4],[5](botany.ubc.ca). Même avec la découverte d'un gnétophyte fossile du Permien, qui est revendiqué à fournir une preuve d'un clade gnétophytes-gymnospermes [6], la morphologie des formes fossiles, que l'analyse génotypique ne peut pas inclure, continue à soutenir la parenté gnétophytes+angiospermes [7]. Les synapomorphies pour Anaspermae (Diplophyta) (Gnétophyta+Angiospermae) sont la double fécondation, une tunique dans le méristème apical, et la réaction Maule [4]

Le groupement gnétophytes-conifères-Ginkyo remonte à Chamberlain [8] et le groupement gnetophytes-angiospermes remonte à Ernst Haeckel [9](archive.org) et Arber et Parkin [10] [11]. Les conifères et gnétophytes ont des feuilles linéaires, les sporophylles réduits, et les fosses bordées circulaires avec tores dans le protoxylème, et avec Ginkyo, ils possèdent uniquement le métaxylème manquant des fosses scalariformes [12], mais ces caractéristiques sont dits être plésiomorphes ou convergentes par ceux qui soutiennent la parenté gnétophytes+angiospermes.

Classification[modifier | modifier le code]

Selon les auteurs, la classification varie légèrement. Pour certains, l'ordre comporte le genre Gnetum, le genre Ephedra et le genre Welwitschia[13].

Pour d'autres, l'ordre ne contient que le genre Gnetum. Les genres Ephedra et Welwitschia sont alors placés dans deux ordres qui leur sont propres.

  • ordre Gnetales

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sanderson M.J, Wojciechowski M.F, Hu J.M, Khan T.S, Brady S.G. 2000. Error, bias, and long-branch attraction in data for two chloroplast photosystem genes in seed plants. Mol. Biol. Evol. 17: 782-97.
  2. Rydin, C, Kallersjo, M. 2002. Taxon sampling and seed plant phylogeny. Cladistics 18: 485-51.
  3. Zhong, Bojian et al. 2011. Systematic Error in Seed Plant Phylogenomics. Genome Biol. Evol. 3: 1340-1348.
  4. a et b Doyle, J.A. 1998a. Phylogeny of Vascular Plants. Annu. Rev. Ecol. Syst. 29: 567-99.
  5. Doyle, J.A. 1998b. Molecules, Morphology, Fossils, and the Relationship of Angiosperms and Gnetales. Mol. Phylgntcs. Evol. 9: 448-62.
  6. Wang, Zi-Qiang. 2004. A New Gnetalean Permian Cone as Fossil Evidence for Supporting Current Molecular Phylogeny. Ann. Bot. 94: 281-88.
  7. Rothwell, G.W, Crepet, W.L, Stockey, R.A. 2009. Is the anthophyte hypothesis alive and well? New evidence from the reproductive structures of Bennettitales. Am J Bot. 96: 296-322.
  8. Chamberlain, C. J. 1935. Gymnosperms: Structure and Evolution. University of Chicago Press, Chicago, Illinois.
  9. Haeckel, E. 1894. Die systematische Phylogenie. Georg Reimer, Berlin.
  10. Arber, E. A. N. , and J. Parkin. 1907. On the origin of angiosperms. Botanical Journal of the Linnean Society 38 : 29 – 80.
  11. Arber, E. A. N. , and J. Parkin. 1908. Studies on the evolution of the angiosperms: the relationship of the angiosperms to Gnetales. Annals of Botany 22 : 489 – 515.
  12. Mathews, Sarah. 2009. Phylogenetic Relationships Among Seed Plants: persistent quesetions and the limits of molecular data. Am. J. Bot. 96: 228-36.
  13. (en) Référence Tree of Life Web Project : Gnetales