Gloss Drop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gloss Drop
Description de l'image Battles, Gloss Drop (logo).png.
Album de Battles
Sortie 6 juin 2011
Enregistré Machines with Magnets
Genre Math rock, rock alternatif
Format CD
Producteur Battles, Seth Manchester, Keith Souza
Label Warp Records

Albums de Battles

Gloss Drop est le deuxième album du groupe Battles.

Description[modifier | modifier le code]

John Stanier, batterie, Ian Williams, guitare et clavier, et Dave Konopka, guitare et basse, composent cet album qui sort en juin 2011[1] sur le label Warp Records[2]. Ce disque se classe dans les catégories rock alternatif et math-rock[2].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Après 30 % de l'enregistrement de l'album dans le studio Machines with Magnets de Rhode Island[2], Tyondai Braxton décide de quitter le groupe. Le reste du groupe poursuit l'enregistrement en retirant les parties dans lesquelles ce dernier avait participé[3].

Les trois membres choisissent ne pas remplacer Tyondai Braxton et font appel en premier lieu à Gary Numan pour réaliser la partie vocale d'un morceau[3]. Il enregistre sa voix à part. Seul Kazu Makino vient en studio pour enregistrer avec le groupe[4] le titre Sweetie & Shag. Mathias Aguayo chante sur la morceaux Ice Cream, premier single de l'album. Pour conclure l'album, Yamantaka Eye participe à la chanson Sundome.

Sortie et critiques[modifier | modifier le code]

Dave Konopka réalise la pochette et tout l'artwork autour du projet[2].

L'album obtient le note de 7,4/10 par le site Pitchfork[5].

New Noise qualifie l'album de complexe « Gloss Drop est de ces disques dont l'évidence se cache derrière un mur de complexité qu'on ne parvient à franchir qu'à force d'obstination », et lui attribue la note de 9/10[6].

Remix[modifier | modifier le code]

De nombreux artistes, Gui Boratto[7], Slient Servant ou Hudson Mohawke[8], remixent des titres de l'album, regroupés dans le projet Dross Glop[7]. Les remix sortent tout au long de l'année 2012 sur le label Warp Records.

Liste des morceaux[modifier | modifier le code]

  1. Africastle (5:48)
  2. Ice Cream (chant : Matias Aguayo) (4:37)
  3. Futura (6:17)
  4. Inchworm
  5. Wall Street (5:24)
  6. My Machines (chant : Gary Numam) (3:55)
  7. Dominican Fade (1:48)
  8. Sweetie & Shag (chant : Kazu Makino) (3:50)
  9. Toddler (1:11)
  10. Rolls Bayce (2:06)
  11. White Electric (6:14)
  12. Sundome (chant : Yamantaka Eye) (7:47)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Burgel, « Battles : génial, sexuel, ludique, épuisant - Les Inrocks », sur Les Inrocks (consulté le 20 mars 2016)
  2. a b c et d « Battles - Gloss Drop », sur Discogs (consulté le 20 mars 2016)
  3. a et b Olivier Drago, « Battles », New Noise, no 4,‎ , p. 13 (ISSN 2112-4094)
  4. Olivier Drago, « Battles », New Noise, no 4,‎ , p. 14 (ISSN 2112-4094)
  5. « Battles: Gloss Drop | Album Reviews | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 20 mars 2016)
  6. Olivier Drago, « Critique Gloss Drop », New Noise, no 4,‎ , p. 94 (ISSN 2112-4094)
  7. a et b « Battles - Dross Glop 1 », sur Discogs (consulté le 20 mars 2016)
  8. « Battles - Dross Glop 4 », sur Discogs (consulté le 20 mars 2016)